English version | Version Française   
Acheter | Louer | Expertiser & Vendre | Nos services

Actualité :

Code de Déontologie des professions immobilières

Code de Déontologie des professions immobilières

31/08/2015

CODE DE DEONTOLOGIE DES PROFESSIONS IMMOBILIERES

Décret paru ce jour : entrée en vigueur du CODE DE DEONTOLOGIE des professions immobilières

DES RAPPELS DE BON SENS...

Tu exerceras ta profession avec conscience, dignité, loyauté, sincérité et probité... Tout est dit non ? Un joli texte, frappé de bon sens, qui ne fait que rappeler des évidences en matière commerciale. Il a le mérite d'exister. Sans doute, le début de quelque chose ? 

Vous devez "respecter la loi" : encore heureux ! En même temps, si ce décret le rappelle, c'est sans doute qu'il fallait le faire... "Ne commettre aucune discrimination" : c'est à la mode, comme dans le football. "Lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme" : nous voilà investis d'une nouvelle mission ! Je ne sais pas trop de quels outils nous disposerons pour y parvenir (?!) mais je suis ravi d'apprendre que désormais nous travaillerons en étroite collabration avec l'administration fiscale, les renseignements généraux, la DST, la DGSE, les affaires étrangères, l'armée, l'Elysée... ;-) Pas facile de concilier tout ça avec l'article 7 du même décret, la paragraphe sur le respect de la confidentialité... Mais bon... On verra bien.

Article 8 : mon préféré ! Ne serait-ce pas là la définition même de notre métier ?

Article 10 : "t'es dit à la maitresse...". Ah la confraternité, quel magnifique concept théorique que j'ai hâte de voir appliqué au sein de notre profession. La nouveauté concerne ici ce que l'on pourrait qualifier d'acte de dénigrement, désormais répréhensible. Le sport national visant à critiquer le "confrère incompétent" passé voir le même client une heure avant le deuxième agent immobilier vit-il ici ces dernières heures ?... Je l'espère de tout coeur. Une petite précision sera cependant à apporter ici sur l'exception accordée à la saisie de "demande d'avis". Quid ?...

Article 11 : on aurait pu l'intituler : "Merci Messieurs Dames de désengorger les tribunaux"... En même temps, je les comprends. Il faut faire de la place pour les futurs contentieux découlant de la loi ALUR... ;-)

Allez, soyons beaux joueurs. Ce texte a le mérite d'exister, d'être sans doute le début du commencement de quelque chose de plus grand, plus complet, qui de toute façon va dans le bon sens. C'est la direction qui compte...

Richard BELLANGER

"Code de déontologie des professions immobilières"

Décret à consulter ici : [LE DECRET]

L'île de Ré : un investissement rentable ?

L'île de Ré : un investissement rentable ?

01/11/2014

 

L’île de Ré : un marché immobilier à surveiller pour l’investissement locatif.

 

Pour vous aider à décrypter ce marché immobilier intéressant, voici notre analyse.

 

D’un point de vue général et à titre liminaire, il convient de souligner que l’île de Ré se décompose, du point de vue de la location saisonnière en trois zones :

 

zone de très forte attractivité touristique :

La Flotte –Saint Martin – La Couarde

 

zone de bonne attractivité touristique :

Le Bois Plage – Les Portes – Ars en Ré et dans une moindre mesure Sainte Marie La Noue

 

Zone de faible attractivité touristique :

Loix –Sainte Marie côté Rivedoux – Rivedoux

 

Ce niveau d’attractivité touristique est un élément crucial à prendre en considération lors de l’acquisition d’un bien immobilier dans le cadre d’un investissement locatif.En effet, le taux d’occupation du bien dépendra nécessairement de sa localisation. Ainsi, si l’on peut envisager un taux d’occupation de 25 semaines par an dans une zone de bonne attractivité, il sera extrêmement difficile de louer un bien situé en zone de faible attractivité touristique au-delà de 10 à 15 semaines par an (à savoir durant les congés d’été / vacances de la Toussaint et vacances de Pâques ; éventuellement vacances de la Noël).

 

A cet égard, les loyers pratiqués sur l’île sont ajustés au grès des saisons et des périodes de plus ou moins grande affluence touristique. Il est possible de distinguer quatre saisons :

 

Basse saison :25 semaines par an

Automne / hiver*

hors vacances Toussaint et Noël

 

Moyenne Saison :19 semaines par an

1er semaine de septembre / Printemps / Vacances scolaires*

*Hors vacances de février (basse saison)

 

Haute saison : 2 semaines par an

1ere semaine du mois de juillet /dernière semaine du mois d’août

 

Très Haute saison :6 semaines par an

3 dernières semaines du mois de juillet / 3 premières semaines d’août

 

Schématiquement, il est coutume de dire que « tout se loue »en Haute et très Haute saison, « rien ne se loue » en Basse saison et « tout se joue » en moyenne saison en fonction de la localisation !

 

Ces premières considérations d’ordre général étant posées, l’analyse des revenus locatifs envisageables repose par conséquent sur deux critères essentiels : l’emplacement du bien et sa qualité intrinsèque.

 

Comme nous l’avons précédemment indiqué ce critère d’emplacement permettant d’apprécier la qualité de la situation de la maison sur l'île de Ré est déterminant. Les locations à proximité d’une belle plage, les villas au calme ou à proximité d’un port ou du centre animé d’un village étant naturellement plus recherchées et par conséquent plus valorisées.

 

Le second critère tient à la qualité du bien, de l'attention apportée au style et à sa décoration, de son confort ainsi que de son niveau de prestation en terme d’équipements mis à la disposition des locataires, notamment l’existence d’une piscine chauffée ou non, d’un accès internet haut débit, d’une machine Nespresso, de bases iPod etc.), de propreté et de confort de la literie. Autant d’éléments qui influent considérablement sur le niveau du rendement locatif que l’on peut attendre.

 

Nosconseils pour un investissement locatif rentable :

 

-       Ne négligez JAMAIS les équipements de confort mis à la disposition de vos locataires

-       N’achetez pas un bien qui VOUS plait,mais plutôt un bien qui correspond à la demande locative.

-       Ne mettez JAMAIS trop d’affect dans un achat à vocation locative.

-       Soignez l’ameublement et la décoration, démarquez-vous de l’offre concurrente

-       Soignez l’accueil de vos locataires(vin, panier cadeau, liste des bons plans de l’île…)

 

L’île de Ré est un très bon marché du point de vue de l’investissement locatif. Pensez-y…

 

Richard BELLANGER

EMPORIOESTATE GROUP

Haussmann Prestige Paris

 
Source et infos complémentaires : Didier Pélétengeas « Bon Séjour en France »  www.bon-sejour-en-france.fr
A VOIR à PARIS en SEPTEMBRE

A VOIR à PARIS en SEPTEMBRE

19/07/2014

 
AVANT-PREMIERE : La Haute Joaillerie à la Biennale des Antiquaires
 
La Biennale des Antiquaires se déroulera au Grand Palais, à Paris, du 11 au 21 septembre
 
Les organisateurs de la prestigieuse 27ème Biennale des Antiquaires ont déjà annoncé pouvoir compter sur un plus grand nombre d’exposants du domaine de la haute joaillerie puisqu’ils seront 14 cette année, alors qu’ils n’étaient que 10 en 2012.
 
Pour la première fois, Alexandre Reza, David Morris, Graff Diamonds et Giampiero Bodino seront présents. Ils rejoignent ainsi Wallace Chan, Boucheron, Bulgari, Cartier, Chanel, Chaumet, Christian Dior, Piaget, Siegelson et Van Cleef & Arpels. 
 
Cette exposition sera un vrai régal pour les yeux.
 
Van Cleef proposera une merveilleuse broche nommée Château Enchanté, un château imaginaire en diamants et saphirs multicolores sur une émeraude brésilienne taille ovale de 39,85 carats. Siegelson offira un bracelet en diamant Art Deco laqué avec des pierres précieuses de Boucheron (1925) tandis que Chanel prévoit d’apporter un envoûtant collier Sunset, en or blanc et rose, incrusté de diamants, de saphirs Padparadscha (orange rosé) et roses. Cartier offrira une émeraude colombienne de 26,50 carats et un saphir du Cachemire de 29,06 carats ainsi qu’un rubis « sang de pigeon » de 10,17 carats ou encore un diamant de 30,21 carats.
 
La Biennale des Antiquaires se déroulera au Grand Palais, à Paris, du 11 au 21 septembre.
 
See more at: http://fr.blouinartinfo.com/news/story/1027706/avant-premiere-la-haute-joaillerie-a-la-biennale-des#sthash.26FUzd69.dpuf   Par Sonia Kolesnikov-Jessop
 
A suivre...
 
Haussmann Prestige Paris

 

LES BONNES ADRESSES : ROME

LES BONNES ADRESSES : ROME

24/11/2013



LES BONNES ADRESSES : ROME

Par Richard BELLANGER

ROME, la ville éternelleparce que le temps semble s'être arrêté depuis des siècles. Ses monuments et ses vestiges de bâtiments imposants invitent à faire une promenade à travers le temps.

Voici nos bonnes adresses.

 

Où MANGER :

Aroma Restaurant.

Avec une magnifique vue sur le Colisée. Novembre mois de truffes on vous recommande le menu dégustation:
« Scottata di Manzo Chianina con tartufo e misticanza romana »
« Tagliolini o risotto al tartufo »
« Nocette di Vitello in crosta di pane al parmigiano farcite con tartufo »
« Il tartufo incontra il dessert »
Palazzo Manfredi Via Labicana, 125 - 00184 Rome

Ditirambo.

Situé près de Campo dei Fiori est tout à fait agréable, des spécialités et des innovations provenant de diverses régions d'Italie. Signora Antonia vient tous les jours pour faire des pâtes fraîches et est responsable aussi des délicieux desserts
Piazza della Cancelleria 74

 

Où PRENDRE UN VERRE :

ReRe.

Une explosion de rouge, animal print et miroirs dorés sur tranche. Il s'agit d'un endroit romantique décadent, idéal pour s'attarder sur un grand verre de vin. Et la carte des vins est merveilleurse, complete et pleine de découvertes inattendues. Un endroit pour séduire et être séduit. Via Flaminia, 475 - 00191 Roma

Zest Bar

Au septième étage de l'Hôtel ultra-moderne Radisson Blu avec un bel intérieur, élégant et ambiance piano bar feutrée, à la bougie, au bord de la piscine. Via Filippo Turati, 171, 00185 Roma

Arrivederci !

;-)

NOEL à PARIS : ce qu'il ne faut pas manquer...

NOEL à PARIS : ce qu'il ne faut pas manquer...

09/11/2013

 
Noël à Paris...
 
Sapins de Noël, des vitrines, de la neige, le Père Noël, cadeaux, vin chaud, arômes épicés ... Depuis des années, les plus belles avenues et places de Paris resplendissent de lumières et de guirlandes. Paris, ville de lumière, s'illumine pour donner vie à cette saison magique. Voici ce qu'il ne faut pas manquer...
 
1. Illuminations de Noël des Champs-Elysées
 
Pour la troisième année les Champs Elysées seront illuminés grâce aux fameux tree rings. Cet année, l'actrice et mannequin française de 35 ans, Laetitia Casta (vive la Corse !) sera la marraine des illuminations de Noël sur les Champs-Elysées. Du 21 novembre 2013 jusqu'au 9 janvier 2014, et ce chaque jour entre 18h et 2h du matin.
 
2. Vitrines de Noël : Il était une fois Noël...
 
Vitrine et sapin des Galeries Lafayette. La précision de la grande marque montres Swatch qui fête ses 30 ans, remet les vitrines de Lafayette à l'heure de Noël. Haut de 20 mètres et sur-élevé à 4 mètres du sol, le sapin de Noel des Galeries Lafayette s’anime à chaque heure pour laisser place à un petit théâtre éphémère sous la coupole. Du mercredi 06 novembre 2013 au mardi 31 décembre 2013.
 
Vitrines du Printemps Haussmann. La grande marque Prada à pour mission l’habillage des vitrines du Printemps Haussmann. Sept vitrines mettront en avant la mode et ses accessoires tandis que quatre seront animées avec des objets liés à Prada dont 80 ours en peluche. Du 7 novembre au 31 décembre 2013.
 
Vitrines du BHV. Gwyneth Paltrow sera en charge d’inaugurer les illuminations de Noel du BHV.
 
3. Les Marchés de Noël
 
Les marchés de Noël sont l'occasion de faire une balade à Paris en famille à l'abri des chalets installés et peut-être même trouver quelques cadeaux à ajouter au pied du sapin !
 
Village de Noël des Champs-Elysées : Environ 160 chalets, disposés entre le rond-point des Champs-Elysées et la place de la Concorde, vous proposent des produits artisanaux et du terroir de toutes les régions de France. Spectacles gratuits tous les jours, en présence du père Noël en personne, pour le bonheur des petits et des grands. Du vendredi 15 novembre 2013 au dimanche 05 janvier 2014. 
 
Marché de Noël de St Germain : le village du Père Noël de Saint-Germain-des-Prés. A la sortie du métro Saint-Germain, une trentaine de petites cabanes richement décorées accueillent le village du Père Noel et vous attendent du jeudi 06 décembre 2013 au mercredi 02 janvier 2014.
 
 
Déco de noël, dégustations gourmandes et bien plus encore : bienvenue à PARIS !
 
GUIDE GOURMAND : Le Chocolat à PARIS

GUIDE GOURMAND : Le Chocolat à PARIS

06/11/2013

Les Chocolatiers à Paris

C’est l’automne… Il fait froid, il fait "moche" et l'on a besoin de chocolat pour se remonter la moral. En plus, c’est bon pour la santé ! Nous vous proposons ce petit guide des bonnes boutiques de chocolatiers à Paris.

1.     Pierre Hermé.

Le monde du Macaron et chocolat. Notre favori : “ Infiniment Chocolat Porcelana“, la ganache de ce macaron est réalisée à partir d’un grand cru de chocolat noir. Le Porcelana issu d'un terroir unique du Venezuela. Adresse : nouvelle boutique située au 89 boulevard Malesherbes.

2.     Angelina

Le classique, Chocolat chaud l’africain ! L’onctuosité du fameux chocolat chaud à l’ancienne,  accompagné de son petit pot de crème fouettée, fait depuis longtemps le plaisir des petits et des grands. Adresse : Salon de Thé – Pâtissier – Restaurant – Boutique à 226 Rue de Rivoli.

3.     Patrick Roger

Très attaché à la terre, aux saveurs, à la cuisine et au patrimoine gastronomique, Patrick Roger, ne réalise aucune concession quant à la provenance des ingrédients qu’il utilise dans sa cuisine. A ne pas rater les spécialités: Arrogance (Pâte d'amande et chocolat noix) et les incontournables truffes. Adresse : nouvelle boutique située au 3 place de la Madeleine.

4.     Maison Cluizel

La Manufacture Cluizel transforme les fèves de cacao sélectionnées en des chocolats d’exception, racés, aromatiques et longs en bouche. Découvrez le plaisir de textures au chocolat Bio venu du Mexique "Mokaya", chocolat au lait ou "Grand lait" truffé de morceaux de spéculoos mais aussi biscuits. Adresse : Petite Manufacture Cluizel 201, rue Saint-Honoré.

5.     La Maison du Chocolat

Pour l’automne gourmand, la Maison du Chocolat propose Duo de légende Chocolat & Orange: dans ces deux créations, les différentes tonalités d'orange se révèlent au contact du chocolat noir offrant un équilibre subtil entre fruit et chocolat. Adresse : 225 Rue du Faubourg Saint-Honoré.

Comme on dit chez nous : "que du bonheur" !

 

ART & CULTURE - Les expos à ne pas manquer

ART & CULTURE - Les expos à ne pas manquer

31/10/2013

Peinture, photographie, art contemporain, design… Les grandes expositions à ne pas rater en ce moment !

1. Jean Cousin, père et fils.

Le XVe siècle français a été le siècle de Jean Fouquet et d’Enguerrand Quarton, le XVIIe, celui de Georges de La Tour et de Nicolas Poussin. Le XVIe siècle a eu Jean Cousin. Son nom, glorifié dans les histoires anciennes, inscrit au fronton des écoles des beaux-arts et à l’attique des musées, n’a jamais été oublié.
Du 17 octobre 2013 au 13 janvier 2014 Musée du Louvre.

2. Brassaï, pour l'amour de Paris.

Aprés le succès des retrospectives Doisneau, Izis, Willy Ronis, la Ville de Paris poursuit son exploration de la capitale à travers le regard de ses plus grands photographes en présentant l’oeuvre intense et lumineuse de Brassaï.
Du 4 novembre 2013 au 28 mars 2014 Hôtel de Ville de Paris.

3. Frida Kahlo et Diego Rivera : L’Art en fusion.

Une exposition consacrée au couple mythique incarné par Diego Rivera (1886-1957) et Frida Kahlo (1907-1954).
Du 9 octobre 2013 au 13 janvier 2014 Musée de l’Orangerie.

4. Roy Lichtenstein.

L'exposition revient sur l'œuvre de cette figure emblématique du pop art américain.
Du 3 juillet au 4 novembre Centre Pompidou.

5. Kanak.

L'art est une parole est organisée par le musée du quai Branly et présente près de 300 oeuvres, objets et autres documentes provenant de grandes institutions culturelles européennes et de Nouvelle-Calédonie.
Du 15 octobre au 26 janvier 2014 Musée du Quai Branly.

Les Bonnes Adresses pour aménager sa terrasse !

Les Bonnes Adresses pour aménager sa terrasse !

09/06/2012



LES BONNES ADRESSES : pour aménager sa terrasse !

Par Richard BELLANGER

Allez, courage, il faut s'y mettre ! C'est le moment de s'attaquer à l'aménagement de votre terrasse ou de votre balcon. Si, comme nous, vous avez décidé de vous y mettre, voici quelques bonnes adresses pour vous donner des idées et vous faire gagner un peu de temps. Retroussez vos manches, enfilez un vieux jeans, et au boulot !

 

Mobilier de terrasse :

FERMOB : fabricant français

Un choix de styles et de couleurs impressionnant. Tables, chaises, bains de soleil...
Leur site internet : www.fermob.com

 

SAISON DECO

Super boutique dans Paris XV, avenue de la Motte Piquet. On y trouve tout pour la terrasse et ils sont aussi revendeur Fermob.
Leur site internet : www.saisons-deco.com

 

Gazon synthétique :

GAZON STAR

Ils ont tous les modèles de gazon synthétique ! Nous recommandons le Atlantique Luxe...
Leur site internet : www.gazonstar.com

 

PREMIBEL

Pour choisir son parquet de terrasse au meilleur prix.
Leur site internet : www.premibel-parquet.com

 

Pots et jardinières :

Goicoechea

Les seuls, les meilleurs, notre COUP DE COEUR !
Leur site internet : www.poterie-goicoechea.com

 

Bon jardinage à vous !

;-)

 

Recette pour faire de bons croissants

Recette pour faire de bons croissants

28/05/2012

FRENCH WAY OF LIVING

How to make good French CROISSANTS... !

Total time: half-day

Skill level: Challenging

Cost: Inexpensive

Yield: Makes 16 croissants

Notes :These take some time to make, but much of that is taken up chilling the dough and the final result is well worth the effort.

Ingredients

  • 2 cups bread flour

  • 3½ tsp instant yeast

  • 2 tbsp sugar

  • 1 tsp salt

  • ¾ cup tepid water

  • 1 cup cold butter, thinly sliced

  • 1 large egg, beaten

Directions

1. Place the flour, yeast, sugar, and salt in a large bowl and make a well in the center. Add the water and stir make a soft dough. Knead on a floured surface for 8 minutes, until smooth and elastic Transfer to a buttered bowl, turn to coat, and cover with plastic wrap. Leave in a warm place for 1 hour, until doubled.

2. Place the butter in a bowl. Work with your knuckles and fingers until malleable but cool. Roll out the dough on a floured surface to a 12 × 6in (30 × 15cm) rectangle. Shape the butter into a 6 × 5in (15 × 13cm) rectangle. Place on one side of the dough and fold the dough over to encase the butter, pinching the seams closed. Roll the dough into a 12 × 6in (30 × 15cm) rectangle. Fold the dough into thirds. Repeat the rolling and folding. Wrap and chill for 20 minutes.

3. Roll out the dough on a floured surface to a 30 × 15cm (12 × 6in) rectangle. Fold the right third over to the center, then fold the left third over the top so you have 3 layers. Chill for 1 hour, until firm. Repeat the process (rolling and folding twice, with a 20-minute refrigerated rest) two more times. Wrap and chill for 4–24 hours.

4. Line 2 baking sheets with parchment paper. Roll out the dough on a floured surface into a 14 × 14in (35 × 35cm) square. Cut into four 7in (18cm) squares. Cut each square diagonally into quarters to make 16 triangles. Gently pull and elongate the center point of each triangle. Roll up, ending with the center point on the top of the croissant. Place on the baking sheet, point facing up, curving the triangle into a crescent. Repeat with all the triangles, leaving space between them on the baking sheets. Cover with plastic wrap and leave in a warm place for 1½ hours, until doubled.

5. Preheat the oven to 450°F (230°C). Brush the croissants with the egg. Bake for 10 minutes. Reduce the temperature to 375°F (190°C) and bake for 10 minutes more, until golden. Cool on a rack.

And now, enjoy !

 

LES BONNES ADRESSES : CALVI

LES BONNES ADRESSES : CALVI

17/05/2012



LES BONNES ADRESSES : CALVI

Par Richard BELLANGER

Ah… la Corse ! S'il y a bien un lieu qui mérite son surnom, c'est elle : 'l'île de beauté"… Que vous dire ? Je ne suis pas objectif dès qu'on parle d'elle… Je suis amoureux ! Allez, je vais vous donner quelques très bonnes adresses pour être certain que vous ne vous trompiez pas pour votre week-end au paradis à seulement 1h30 de Paris. Mais je ne donnerai pas tout… ;-)

 

Où DORMIR :

LA SIGNORIA

Havre de paix et de romantisme. On s'y sent facilement chez soit, un véritable paradis. Une fois passée la grille d'entrée de la propriété, vous êtes cuits… vous tombez obligatoirement amoureux. Quelle magie ! A noter l'excellent SPA Casanera (produits bio Corses d'une qualité remarquable). On vous recommande les Villas dans le fond du jardin (les "casas…), ou la suite avec spa et jacuzzi intégré… Dites que vous venez de notre part, accueil surprise par les Ceccaldi (les propriétaires).

LA VILLA

Quelle vue sur la mer ! Wahou ! C'est l'atout majeur de cet hôtel très bien situé sur les hauteurs de la baie. Décoration moderne et confortable, belle piscine. Tenu par Marion et Jean-Pierre Pinelli. Des chambres, des suites et des maisons individuelles parfaites en famille.

 

Où MANGER :

L'AUBERGE DU COUCOU

Que c'est bon ! Des pizzas au feu de bois comme vous n'en avait jamais mangé, des grillades, le tout d'une qualité remarquable et au juste prix. Bravo ! Un délice… Le tout à 10 minutes de voiture sur la route de Calenzana.

O' SERGE

Restaurant de plage (privée), connecté à l'hôtel La Signoria, tenu par l'inénarrable Serge, un sacré personnage ! Vous aimez le rosé frais ? Les gambas snackées ? Foncez-y alors… Tout y est bon, bien présenté et adorablement servi.

A MANDRIA DI PIGNA

Dans le superbe village de Pigna, à 20 minutes de voiture. Ca vaut la visite ! Très chouette restaurant à viande, avec produits locaux et élevage local. Tout vient du jardin et des près d'à côté. Sans doute le meilleur gratin Dauphinois jamais mangé…

 

Où SORTIR :

CHEZ TAO

Comment vous décrire ce lieu ? Je ne sais pas. On dirait "piano bar" si on était à Paris. Un "café concert" incroyable, la référence de Calvi. The place to go ! Vous ne voudrez plus aller boire un (ou plusieurs…) verre ailleurs après y avoir gouté. Au cœur de la citadelle de Calvi. Incroyable endroit… Demandez au patron de prendre le micro et de vous faire un de ses remix… A mourir de rire.

 

Bonnes vacances à vous !
;-)


 

LES BONNES ADRESSES : MIAMI

LES BONNES ADRESSES : MIAMI

30/04/2012



LES BONNES ADRESSES : MIAMI

Par Richard BELLANGER

Miami Beach en Floride, "the sunny state" ! Soleil garanti (enfin… presque tout le temps !), 9 heures de vol et vous voilà sur une immense plage de sable blanc dans un monde "art déco" fait de couleurs contrastées, de chaleur et de bonne humeur.

Un bon spot pour quelques jours de bronzage et de shopping ! Et comme d'habitude, voici nos bons plans…

Où DORMIR :

W

Prononcez le "double you" ! C'est l'hôtel trendry sur Miami Beach, idéal en couple mais à éviter en famille (pas de noir intégral dans les chambres, attention aux réveils matinaux…). Très beau décor, très belles suites. Rien à dire, il est au top cet hôtel !

Aqualina

Qualité de service top, et surtout un spa exceptionnel ! On recommande vivement..

Turnberry Isle

Tout proche du célèbre mall d'Aventura, là, on est dans l'immense ! Superbe hotel, juste ce qu'il faut de "vieillot", typiquement ricain. Piscines fantastiques, tennis et golf. Le resort à l'américaine.

Betsy Hotel

Superbement bien placé sur Ocean Drive, un décro à la Hemingway. Bois foncés, chic. Un esprit anglo-américain bien sympa. Très propre et très agréable.


Où MANGER :

Mr CHOW

Surtout ne pas aller à Miami sans aller diner chez Mr Chow : le MUST ! Sans doute la meilleure cuisine asiatique (de Beijing pour être précis) des U.S.A. ! Très branché et surtout exceptionnellement bon. Il faut y aller 3 ou 4 fois pour tout gouter. C'est cher, mais c'est bon. Attention aux épices…

BOURBON STEAK

Ce restaurant a été élu meilleure "Steak House" des U.S.A. ! Et on confirme, c'est fantastique. Attention, le lieu est bruyant, à déconseiller avec des enfants, mais qu'est ce que c'est bon ! Leur boeuf Wagyu est merveilleux. Les cuissons sont parfaites, les "sides" (accompagnements) aussi. Si vous aimez le "boeuf patate", foncez y ! A noter, une belle carte des vins.

VILLA MAYFAIR

Dans le quartier de Coconut Grove, super restaurant "français" tenu par Fredéric Joulin, chef français. Superbe décor, live D.J., et dans les assiettes, c'est très très bon ! On recommande !

FIVE GUYS

Pour les amateurs de cheese burgers et autres hamburgers, chez Five Guys, c'est le top ! Vous composez vous même votre "monster burger" et au final, il est absolument divin ! Les rois du hamburger. On recommande aussi.


SHOPPING :

On ne vous fera pas l'insulte de vous dire où faire du shopping à Miami, la seule bonne réponse étant "partout !".

De Lincoln avenue en passant par l'immense Mall d'Aventura, vous ne pourrez pas y échapper. Les prix sont très attractifs. Profitez-en ! Un conseil cependant, partez avec le moins possible d'affaires, car pour le retour, vous allez devoir acheter des valises…


Bonnes vacances à vous !
;-)


 

LES BONNES ADRESSES : VENISE

LES BONNES ADRESSES : VENISE

17/04/2012



LES BONNES ADRESSES : VENISE

Par Richard BELLANGER

Venise, Italie : la dolce vita ! Parfaite destination de week-end en amoureux. De beaux hôtels, de bons restaurants, de jolies boutiques et… de la culture !

Comme d'habitude, nous n'allons pas vous laisser y aller sans vous indiquer nos "bons plans". Testés par nous et approuvés ! Voici quelques bonnes adresses à ne pas manquer à Venise.

Où MANGER :

Trattoria Do Forni

Situé Calle Specchier, à 2 minutes de la Place San Marco. Fantastique ! Notre coup de cœur culinaire de Venise. Ils réalisent le bœuf Strogonoff à la demande devant vous. Du grand art. Une remarquable carte des vins avec tout ce qui se fait de mieux… sur la planète ! Impressionnant ! Parfait pour le diner.

Alla Madonna

Spécialités de poisson, à deux pas du Rialto dans une toute petite ruelle. La "cantine" des gondoliers locaux ! Un bon plan pas cher du tout, la qualité est au rendez-vous. Parfait pour le midi.

Harry's Bar

A une minute de San Marco, THE PLACE TO BE à Venise. Une institution, créé par l'inventeur du Carpaccio, Monsieur Cipriani. Ne pas manquer le fameux Bellini (apéritif champagne pêche), avec des Pirrinis (petits croques monsieurs à tomber…), et si vous aimez le chocolat autant que moi, le gâteau est une merveille ! Tout est bon, tarifs élevés, mais l'histoire n'a pas de prix.


Où PRENDRE UN VERRE :

DANIELI Hotel

Rénové par Jacques Garcia, superbe terrasse pour prendre un verre ou pour un petit déjeuner. On aime ou pas, mais c'est impressionnant.

HARRY's Bar

Encore lui, oui, parfait aussi pour prendre un verre entre amis.


Bon week-end à vous !
;-)


 

LES BONNES ADRESSES à DUBAI

LES BONNES ADRESSES à DUBAI

25/02/2012


LES BONNES ADRESSES : DUBAI

Par Adrien Von Saint George


Dubai, destination parfaite pour un long week-end de détente au soleil. Pas loin, pas cher, et parfaite météo assurée !

Mais votre week-end à Dubaï, sans les bonnes adresses où aller, peut vite se transformer en banal week-end passé à faire les boutiques. Alors pour vous éviter ça, voici les bons plans d'Adrien, à consommer sans modération !


Où MANGER :

Restaurant japonais ZUMA
Le meilleur restaurant japonais de Dubaï, présent aussi à Londres et Hong Kong.
Cadre au design contemporain, service fabuleux, qualité culinaire TOP !

Restaurant français LA PETITE MAISON

Sans doute un des meilleurs restaurant de la ville. Fantastique cuisine française, dans un joli cadre stylé français. Dépaysant… lol.


Où PRENDRE UN VERRE :

THE ADRESS
C'est un sky bar face à la Burj Khalifa, plus haute tour du monde à ce jour. Un endroit parfait pour prendre un verre et profiter d'une vue incroyable. Très bonne clientèle.

SKYVIEW BAR du BURJ AL ARAB HOTEL

Situé au dernier étage du fameux hôtel de luxe, le Burj al Arab, véritable symbole de Dubaï. Vue panoramique hallucinante ! Attention, ce bar n'est accessible QUE sur invitation… C'est la meilleure carte de cocktails de la région !

360° BAR
Situé sur Jumeirah Beach Hotel, comme son nom l'indique, une vue à 360° sur la région. Terrasse de fou. On recommande !

ONE&ONLY BAR
Le bar où il faut être pour admirer les couchers de soleil. Parfait pour un drink en fin d'après midi. Cadre contemporain mais très romantique.


Où SORTIR :

BUDHA BAR
Superbe cadre dans le style asiatique. On peut y diner aussi (bonne qualité). Service fantastique. Rien à dire.

CAVALLI night Club
Musique géniale, ultra VIP people, le tout dans un cadre contemporain dans le plus pur style de la marque, incroyable…

JETTY LOUNGE
Situé dans le Royal Mirage Resort, c'est un beach bar, en bord de plage. Super design et très cosy idéal pour prendre un verre après diner.


Merci Adrien !
;-)



IMMOBILIER > Que faut-il acheter à Paris en ce moment ?...

IMMOBILIER > Que faut-il acheter à Paris en ce moment ?...

14/01/2012


IMMOBILIER > Que faut-il acheter à Paris en ce moment ?...

Ca y est, la frénésie des soldes parisiennes est arrivée. Les samedis après-midi dans Paris sont à proscrire ! Circulation infernale, course au "petit haut qui va bien", cris, bruits... bref, le cauchemar en cuisine comme dirait notre ami Etchebest. Mais je vous rassure tout de suite, nous n'allons pas ici parler chiffon !

Pendant que certains (certaines...) font les soldes, d'autres tentent de les dénicher en matière immobilière. Là, ça se complique ! Explication de texte.

Que les choses soient claires, en matière immobilière, pas de soldes hélàs. Oubliez les "-30 à -50%", oubliez aussi les "2 pour le prix d'un". Je sais, c'est dur, mais c'est comme ça, y'a pas ! Alors que faut-il acheter en ce moment à Paris, et dans quel but ? Quelques conseils.

En ces temps d'incertitude politico-économique où seule l'andouillette peut prétendre conserver son triple A (quintuple même, sacrée veinarde !), c'est la question à se poser. Voici nos recommandations :

- Le "petit" investissement locatif :
le petit appartement très bien localisé, dans un quartier à forte demande locative touristique, est toujours un très bon placement. Visez les quartiers suivants : Le Marais, La Tour Eiffel, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Michel, le triangle d'Or Paris 8ème... Recherchez des surfaces entre 25 et 70 m² selon vos moyens, du studio ou 3 pièces maximum. Vous pouvez en toute quiétude vous permettre de payer cher le mètre carré de ce genre de produit, vous serez de toute façon gagnant sur le long terme. Attention à penser aux travaux, à la décoration et à l'équipement nécessaire pour le mettre en location. On ne peut pas équiper ce genre d'appartement en vidant simplement son grenier, il faut de la qualité et du bon goût !

- Le "grand" investissement locatif :
pour les plus aisés d'entre vous, visez au delà de 200 m². La demande locative sur les appartements de 4 à 5 chambres à Paris explose littéralement. Pas assez de produits et beaucoup de locataires en attente. Le constat est simple, ces surfaces sont rares (donc chères) et les familles aisées de 3 ou 4 enfants pouvant débourser 2,5 à 3 M€ à l'achat sur ce genre de produit ne sont pas légion. Un très bon placement sur le long terme.

Concernant cette deuxième catégorie, 2 options possibles : la mise en location vide ou la mise en location meublée. Vide elle sera à destination d'une famille parisienne la plupart du temps, meublée elle sera souvent la cible d'une famille d'"inpat" comme on les appelle (le contraire de l'expat !), avec un bail signé et payé par la société qui les fait venir et les emploie en France. Loyers élevés, sécurité et bonne rentabilité.

Voilà pour nos conseils de Janvier. N'hésitez pas à parler de vos projets avec nos équipes, nous sommes là pour vous donner de l'information avant tout.

Bonne chasse à tous !

Richard Bellanger
Président d'EMPORIO ESTATE GROUP


PARIS PLAGES : sous les pavés la plage !

PARIS PLAGES : sous les pavés la plage !

13/08/2011

"De Bruxelles à Rome, en passant par Amsterdam, Budapest et Tokyo, les capitales prennent un air de riviera."

Pendant 30 jours, Paris Plages transforme une fois encore la capitale en station balnéaire , c’est une manifestation gratuite et ouverte à tous. Plages de sable, base nautique, activités sportives et animations culturelles à destination de tous. Cette année, 6 000 tonnes de sable, soit trois fois plus que les années précédentes, ont été acheminées sur la Seine depuis la Normandie à l’occasion des dix ans de Paris Plages.

Créé en juillet 2002, Paris-Plage fait désormais partie du décor estival de la capitale. À l'origine de l'opération, se trouve la majorité municipale, avec à sa tête le maire de Paris, Bertrand Delanoë. L’objectif principal est de donner l’occasion aux parisiens qui ne quittent pas la ville, aux franciliens ainsi qu’aux touristes de découvrir Paris sous un autre jour.

L'enveloppe allouée à la manifestation estivale est de l'ordre de 2,2 millions d'euros. Du 21 juillet au 21 août, de 8h à minuit, le banc de sable de Paris Plages accueille les touristes et les parisiens du Quai du Louvre (1er arrondissement) jusqu'au Pont d'Arcole (4ème). Les festivités sont centrées autour de trois pôles: la voie Georges Pompidou, le bassin de la Villette et le parvis de l'Hôtel de Ville. Les bords de Seine changent de visage et prennent le pied marin...

A vous sable fin, transats et bains de soleil  !

Histoire des Quartiers de Paris : MUSEE DU LOUVRE (3)

Histoire des Quartiers de Paris : MUSEE DU LOUVRE (3)

26/03/2011

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

LE MUSEE DU LOUVRE

PART. 3 - LE LOUVRE CLASSIQUE

Sous le règne de Louis XIII, le chantier sera très irrégulièrement actif. Marie de Médicis se contente de faire des aménagements dans l’aile Sud de la Cour carrée. En 1624, Jacques le Mercier, premier architecte du Roi, est désigné pour mener à bien le quadruplement de la cour. Il construit le pavillon de l’Horloge, l’aile dite Le Mercier et commence l’aile nord.

En octobre 1652, la famille royale, Anne d'Autriche, Mazarin et le jeune Louis XIV, quitte le Palais Royal et s'installe au Louvre. En 1657 le jeune roi et Mazarin décident de l'agrandir et de l'aménager pour en faire la plus magnifique des résidences. Le Vau, le premier architecte, abat l'aile orientale, dernier vestige des temps de Philippe Auguste et Charles V. Il termine l'aile nord, double l'aile sud et élève sur la Seine une façade ornée de colonnes corinthiennes, puis, après l'incendie de la petite galerie, il la reconstruit plus vaste qu'elle n'était. Charles Le Brun y entreprend la décoration d’un ensemble sur le thème d’Apollon.

En 1664 Colbert est nommé à la surintendance des bâtiments. Il crée, en 1667, le "Petit Conseil", formé de Le Vau, de Le Brun et de Claude Perrault et lui donne pour mission de produire collectivement le projet d’achèvement du Louvre.

En 1665 le Bernin arrive à Paris sur invitation du Roi. Il travaille assidûment quatre mois, modifiant sans cesse ses plans pour essayer de répondre aux exigences de Colbert, surintendant des bâtiments royaux. Le Bernin est baroque, et cela suffit à le condamner dans cette France du XVIIème siècle qui, seule en Europe, refuse totalement le Baroque. Le Bernin quitte Paris en 1665 après avoir posé la première pierre d'un projet qui ne verra jamais le jour. En avril 1667 Colbert réuni Le Vau, Le Brun, Claude Perrault et son frère Charles pour leur demander un nouveau projet, Louis XIV choisit le projet d'une colonnade pour le Louvre. Il faudra près de 10 ans pour l'achever et elle restera près d'un siècle sans toiture.

En 1666 Louis XIV quitte le Louvre pour s'installer dès 1682 à Versailles. Le Louvre termine ainsi sa "carrière royale". Au long de son règne de plus d'un demi-siècle, le Roi-Soleil accumulera les cadeaux et les achats parfois de collections entières. L'œuvre de Louis XIV au Louvre ne fut pas seulement celle d'un grand collectionneur mais aussi celle d'un grand bâtisseur.


A suivre...

(c) - Haussmann Prestige Paris
Histoire des Quartiers de Paris : MUSEE DU LOUVRE (2)

Histoire des Quartiers de Paris : MUSEE DU LOUVRE (2)

18/03/2011

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

LE MUSEE DU LOUVRE

PART. 2 - DU LOUVRE AUX TUILERIES

De retour de sa captivité, en 1528, François Ier décide de détruire le Louvre de Charles V afin d’élever à sa place un château neuf. Il fait raser la tour, comble les fossés, et dégage la vue sur la Seine en décapitant les tourelles.

Le Roi et la Reine habitent des logis aménagés en 1528-1531 situés dans l’aile Sud, face à la Seine.

En 1546, il exprime sa volonté de bâtir "un grand corps d'hostel" pour abriter un escalier d'honneur et les grandes salles d'apparat qui manquent cruellement aux fêtes royales.

Pierre Lescot et Jean Goujon vont construire un nouveau corps de bâtiment. Avec les ailes qu'ils vont développer à l'Ouest et au Sud, commence le Louvre actuel.

Dès son entrée à Paris en 1594, Henri IV ordonne l’achèvement de l’aile Sud de la cour carrée suivant les dessins de Lescot. Il commande aux architectes Louis Métezeau et Jacques Androuet de Cerceau, la grande galerie du bord de l'eau qui, longue de plus de 450 mètres, longe la Seine...


A suivre...

(c) - Haussmann Prestige Paris
Histoire des Quartiers de Paris : MUSEE DU LOUVRE (1)

Histoire des Quartiers de Paris : MUSEE DU LOUVRE (1)

16/03/2011

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

LE MUSEE DU LOUVRE

PART. 1 - LE LOUVRE MEDIEVAL D’HIER

Le Louvre est construit à partir de 1190 sur l’ordre de Philippe Auguste qui veut protéger les Parisiens contre son ennemi Plantagenêt maître de la Normandie. Il fait construire un rempart autour du nouveau port récemment créé devant la Place de Grève (la future Place de l'Hôtel de Ville).

La construction est achevée dès 1202 : une enceinte extérieure entourant une cour où s’élève un puissant donjon, entouré d’un fossé circulaire sec. C'est une construction défensive ; il s'agit de barrer l'accès de Paris et du cours de la Seine.

Le Louvre, forteresse, abrite l’arsenal et, comme s’est un lieu très sûr, les souverains des XIIIème et XIVème siècle s’en serviront pour y enfermer des prisonniers de marque. Ils l’utiliseront aussi pour y abriter les archives et le trésor.

Avec le règne de Charles VI (1380-1422), marqué par ses accès de démence, la guerre civile et étrangère, le désastre d’Azincourt (1415), l’occupation de Paris par les Anglais (1420), le Louvre ne tarde pas à s’effacer.

Durant tout le XVème siècle, les rois de France sont peu préoccupés de leurs palais parisiens, ils habitent la Touraine ou le Berry, et, dans le Louvre, redevenu prison et arsenal, les beaux jardins de Charles V dégénèrent en cours de ferme...

A suivre...

(c) - Haussmann Prestige Paris
Histoire des Quartiers de Paris : LA TOUR EIFFEL

Histoire des Quartiers de Paris : LA TOUR EIFFEL

16/02/2011

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

LA TOUR EIFFEL : vitrine du savoir-faire français.


En 1889, la IIIème République célèbre le premier centenaire de la Révolution française. Cet anniversaire est chargé de trop de symboles historiques et politiques pour que la cérémonie soit réalisée à l’économie. Au contraire même, il est décidé d’organiser une exposition universelle, alors que la dernière ne date que de 1878. Cette dernière avait légué à Paris le Palais du Trocadéro. Il faut donc que celle de 1889 se distingue par un ouvrage colossal, preuve de la puissance de la nation.

L’ingénieur Gustave Eiffel et son équipe proposèrent aux organisateurs de l’Exposition Universelle de 1889 le projet diaboliquement ambitieux d’un édifice métallique d’une hauteur de 300 mètres. Ils gagnèrent le concours et purent, malgré l’opposition de nombreux artistes (dont Guy de Maupassant, Charles Garnier, Leconte de Lisle, Alexandre Dumas), réaliser ce pharaonique "mécano" sur l’esplanade du Champ de Mars, en bordure de Seine, à Paris.

Gustave Eiffel n’était pas un inconnu. Il avait déjà à son actif le viaduc de Garabit (Cantal) ainsi que la structure mettalique interne de la statue de la Liberté. Cependant, la paternité de la tour revient à l’architecte Stephen Sauvestre. En effet, le plan initial a été créé par deux ingénieurs du cabinet de Gustave Eiffel, Koechlin et Nouguier. Par contre, Gustave Eiffel a su comprendre l’intérêt d’un tel projet et le mettre en œuvre. Il a donc acheté le brevet à ses collaborateurs puis a fait faire une étude sur toutes les possibilités du matériau.

La construction de l’édifice est entreprise en 1887 et fut achevée le 31 mars 1889. Son premier étage se situe à 57 mètres de haut, le second à 115 mètres, le troisième à 274 mètres. Sur la troisième plate-forme, Gustave Eiffel fait installer un appartement privé. Il aime y travailler ou y recevoir des amis. L’histoire ne dit pas s’ils appréciaient de monter les 1 802 marches !

Gustave Eiffel décède à Paris le 27 décembre 1923.La tour Eiffel restera le plus haut édifice du monde jusqu’en 1930, date de la construction du Chrysler Building à New York. Son premier visiteur officiel a été le Prince de Galles, futur Edouard VII. Il faut souligner que l’inventeur de l’architecture métallique est Joseph Paxton, un Britannique. Il a construit en 1851 à Londres un hall d’exposition nommé Crystal Palace qui fut détruit accidentellement en 1936. Cet édifice de 562 mètres de long était le prototype des bâtiments de fer.

(c) - Haussmann Prestige Paris
Histoire des Quartiers de Paris : LA TOUR EIFFEL

Histoire des Quartiers de Paris : LA TOUR EIFFEL

16/02/2011

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

LA TOUR EIFFEL : vitrine du savoir-faire français.


En 1889, la IIIème République célèbre le premier centenaire de la Révolution française. Cet anniversaire est chargé de trop de symboles historiques et politiques pour que la cérémonie soit réalisée à l’économie. Au contraire même, il est décidé d’organiser une exposition universelle, alors que la dernière ne date que de 1878. Cette dernière avait légué à Paris le Palais du Trocadéro. Il faut donc que celle de 1889 se distingue par un ouvrage colossal, preuve de la puissance de la nation.

L’ingénieur Gustave Eiffel et son équipe proposèrent aux organisateurs de l’Exposition Universelle de 1889 le projet diaboliquement ambitieux d’un édifice métallique d’une hauteur de 300 mètres. Ils gagnèrent le concours et purent, malgré l’opposition de nombreux artistes (dont Guy de Maupassant, Charles Garnier, Leconte de Lisle, Alexandre Dumas), réaliser ce pharaonique "mécano" sur l’esplanade du Champ de Mars, en bordure de Seine, à Paris.

Gustave Eiffel n’était pas un inconnu. Il avait déjà à son actif le viaduc de Garabit (Cantal) ainsi que la structure mettalique interne de la statue de la Liberté. Cependant, la paternité de la tour revient à l’architecte Stephen Sauvestre. En effet, le plan initial a été créé par deux ingénieurs du cabinet de Gustave Eiffel, Koechlin et Nouguier. Par contre, Gustave Eiffel a su comprendre l’intérêt d’un tel projet et le mettre en œuvre. Il a donc acheté le brevet à ses collaborateurs puis a fait faire une étude sur toutes les possibilités du matériau.

La construction de l’édifice est entreprise en 1887 et fut achevée le 31 mars 1889. Son premier étage se situe à 57 mètres de haut, le second à 115 mètres, le troisième à 274 mètres. Sur la troisième plate-forme, Gustave Eiffel fait installer un appartement privé. Il aime y travailler ou y recevoir des amis. L’histoire ne dit pas s’ils appréciaient de monter les 1 802 marches !

Gustave Eiffel décède à Paris le 27 décembre 1923.La tour Eiffel restera le plus haut édifice du monde jusqu’en 1930, date de la construction du Chrysler Building à New York. Son premier visiteur officiel a été le Prince de Galles, futur Edouard VII. Il faut souligner que l’inventeur de l’architecture métallique est Joseph Paxton, un Britannique. Il a construit en 1851 à Londres un hall d’exposition nommé Crystal Palace qui fut détruit accidentellement en 1936. Cet édifice de 562 mètres de long était le prototype des bâtiments de fer.

(c) - EMPORIO ESTATE GROUP
Histoire des Quartiers de Paris : AVENUE FOCH

Histoire des Quartiers de Paris : AVENUE FOCH

16/02/2011

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

L'AVENUE FOCH


L’avenue Foch est une avenue du 16ème arrondissement de Paris qui commence place Charles-de-Gaulle (anciennement "Place de l’Étoile") et se termine porte Dauphine (place du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny).

Elle est une des douze avenues de l'Étoile et l'une des plus prestigieuses adresses parisiennes.

Ouverte en 1854, elle s'est d'abord appelée avenue de l’Impératrice. Elle est née de la volonté de l’Empereur Napoléon III en hommage à son épouse l’impératrice Eugénie. Celui-ci s'est fortement inspiré des parcs de Londres où il vécu en exil pendant sa jeunesse. Il a voulu offrir à l'agrément des parisiens de grands espaces verts. Il a ainsi donné à la ville de Paris les bois de Boulogne et de Vincennes.

Avenue du Général-Uhrich à la chute du Second Empire, avant de devenir avenue du Bois-de-Boulogne (souvent simplifié en avenue du Bois) en 1875. Elle est donc un espace de transition arboré qui permet de relier le principal axe de Paris, les Champs-Elysées, rue de Rivoli, au bois de Boulogne.

Autrefois les riches parisiens se rendaient au bois de Boulogne et empruntaient l’avenue en grand équipage. Elle tient son nom actuel (fixé par l’arrêté du 29 mars 1929) en l'honneur de Ferdinand Foch, maréchal de France, le Généralissime de la grande Guerre, décédé cette année-là. En effet, le général français Ferdinand Foch est chargé à la conférence franco-anglaise de Doullens, de coordonner l'action des alliées sur le front Ouest. La dangereuse percée des Allemands sur l’Oise exige un commandement unique des armées alliées. Foch réussira à bloquer l'offensive allemande en Champagne au mois de juillet et présidera à la signature de l'armistice le 11 novembre.

L’avenue est bordée d'immeubles Haussmannien et elle est toujours connue pour être un des lieux les plus huppés de Paris.

(c) - Haussmann Prestige Paris
Histoire des Quartiers de Paris : BERCY

Histoire des Quartiers de Paris : BERCY

25/01/2011

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

BERCY / COUR SAINT EMILION : drôle d'histoire...


Autrefois, un "bercy" désignait un alcoolique. Bercy était à l’époque le premier port fluvial de vin en France. Les tonneaux arrivaient de Bordeaux, de la Loire ou de Bourgogne par des péniches à fonds plats qui pouvaient utiliser indifféremment les canaux ou les rivières. Transitant par le port de Bercy, le vin était emmagasiné-là dans des chais, des entrepôts. Quarante-trois hectares d'entrepôts, d'échoppes et de guinguettes où beuveries et joutes nautiques étaient de mise.

Jusqu’en 1860, Bercy est une commune indépendante de Paris. Hors des murs, elle est également aux XVIIe et XVIIIe siècles hors de la juridiction du Lieutenant de Police de Paris. L’endroit devient donc le rendez-vous des libertins qui peuvent s’y divertir sans contrainte. Les consommateurs se satisferont de ces produits à la qualité souvent douteuse jusqu’en 1960 où le monde vinicole fait sa révolution. Le bordelais invente la "mise en bouteilles au château", garantie de qualité qui se généralise rapidement. Le produit qui arrive chez le consommateur est le même que celui qui est parti du vignoble. Peu à peu, les négociants disparaissent, les entrepôts ferment, laissant à l’Est de Paris un vaste domaine aménageable. Il s’agit d’y créer un nouveau quartier de Paris en mêlant logements, bureaux et commerces autour d’un parc de treize hectares.

Aujourd’hui au milieu de Bercy village, on peut encore voir les rails sur lesquels les marchands de vin acheminaient leurs cargaisons depuis la Seine. En effet, ce lieu de balade à la mode aux allures de village bien propre se situe dans les anciens chais en pierre, tous identiques, construits par la ville au XIXème siècle désormais transformés en boutique. Les architectes ont su toutefois conserver l'esprit du site, et le « très branché » Bercy-Village conserve un charme certain avec sa cour piétonne pavée et éloignée des bruits de la ville. Imaginé par l’architecte Bernard Huet au début des années 90, le parc de Bercy, situé à deux pas, a été aménagé en harmonie avec le passé du site. Le réseau des allées des entrepôts et les anciennes maisons où les marchands payaient leurs taxes ont ainsi été conservés.

Parce que Bercy est un quartier riche d’un fort passé historique avec son environnement piétonnier, ses commerces, ses restaurants, son architecture et sa facilité d’accès. Un gros village "à part entière", très vivant, dépaysant, à l’atmosphère très particulière. Un endroit de vie, d’échanges et de plaisir en plein coeur de Paris...

"C'était Quai de Bercy ... le banc tournait le dos à la Seine, une étrange ville soigneusement gardée et entourée de grilles, où les maisons n'étaient pas des maisons mais des entrepôts de vin et où les noms sur les panneaux, étaient les noms familiers qu'on voit sur les bouteilles. Il y avait des rues comme dans une vraie ville, des carrefours, des places, des avenues, et, au lieu d'autos, c'étaient des barriques de tout calibre qui les encombraient..." - Georges Simenon (Maigret s'amuse, 1957) qui a le mieux décrit l'atmosphère de ce lieu.

Histoire des Quartiers de Paris : LA BASTILLE

Histoire des Quartiers de Paris : LA BASTILLE

25/01/2011

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

BASTILLE : le quartier branché...


Bastille est l’un des quartiers les plus vivants de Paris, remplit de charme et d’histoire. Il a vu se multiplier boutiques, cafés et restaurants, particulièrement depuis l'ouverture de l'Opéra. Le tissu urbain est un mélange de vieux immeubles décrépis, d'anciens bâtiments en train d'être restaurés, et de constructions neuves des années 1980 et 1990 .Un quartier riche en passage, occupé par des galeries d’art et des artisans et des nombreux restaurants.

La Bastille est à l'origine une petite forteresse construite au XIVème siècle sur ordre du roi Charles V pour protéger Paris des attaques anglaises. Destinée à défendre la porte Saint-Antoine et les remparts de l’est de Paris devenus plus vulnérables, la Bastille ou Bastille Saint-Antoine était initialement un véritable château-fort et un arsenal. Appartenant au système défensif de l'enceinte de Charles V, très vite, son utilité militaire s’avérant médiocre "assiégée, elle s’est toujours rendue", une nouvelle enceinte fut construite.

La forteresse fut occasionnellement prison d’État sous Louis XI puis utilisée comme coffre-fort et lieu de réception par François Ier. Au XVIIème siècle, Richelieu la transforme en prison d'état. Ainsi, un malheureux pouvait croupir toute sa vie sur une simple lettre de cachet signée de la main du roi. La légende érige alors cette bâtisse en symbole de l'arbitraire monarchique. Bien loin de la caricature révolutionnaire, elle n’a d’ailleurs jamais dépassée les 45 prisonniers, dont Voltaire, Nicolas Fouquet, le Marquis de Sade, Mirabeau ou le célèbre Masque de Fer. Au matin du 14 juillet 1789, elle ne compte que sept détenus. Cela n'a pas empêché les bruits les plus fous de se répandre : des monceaux de squelettes auraient été trouvés dans les cachots souterrains de la forteresse !

Le carrefour de la Bastille s'anime aujourd'hui sous la houlette du Génie de la Liberté, perché depuis 1840 au sommet de la Colonne de Juillet (qui honore les parisiens tués pendant les émeutes de 1830) qui dans une main tient une chaine brisée et dans l'autre tient le flambeau de la Civilisation.

Place de la Bastille se dresse le célèbre Opéra du même nom, œuvre du canadien-uruguayen Carlos Ott dont l'inauguration a eu lieu le 13 juillet 1989. aisant partie des "grands travaux" de François Mitterrand, le nouvel Opéra a été construit sur la place révolutionnaire de l'est parisien, contribuant au rééquilibrage de la capitale vers l'est. Son architecture est marquée par la transparence des façades et par l'emploi de matériaux identiques aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Avec ses 2700 places, ses ateliers intégrés de décors et de costumes, l'Opéra-Bastille constitue un grand théâtre moderne.

Avec ses restaurants et ses bars, ce quartier constitue un des lieux les plus branchés et animés de la capitale.
Histoire des Quartiers de Paris : MONTMARTRE

Histoire des Quartiers de Paris : MONTMARTRE

05/12/2010

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

MONTMARTRE : le quartier où l'on s'encanaille...


L’étymologie du nom "Montmartre" dérive du Mons Mercurei et Mons Martis, le Mont de Mercure et de Mars : des vestiges de temples gallo-romains dédiés à ces divinités ont été découverts. C’était la propriété des moines de Saint Martin des Champs, qui reçurent en don le Sanctum Martyrium situé plus bas.

En 1133, le roi Louis VI le Gros, voulant faire plaisir à sa femme la reine Adélaïde de Savoie, sœur du pape Calixte II racheta les terres aux moines et fit construire une église et un monastère qui sera donné aux Bénédictines de Saint Pierre des Dames. L’Abbaye de Montmartre devint une des plus riches et plus importantes du royaume. L’église Saint Pierre est le seul vestige de l’Abbaye de Montmartre. Consacrée en 1147 par le pape Eugène III, c’est la plus vieille église de Paris. Elle était séparée en deux par un mur : le choeur, le transept, et la dernière travée étaient réservés aux religieuses. La partie Ouest constituait l’église paroissiale. C’est pour cette raison qu’elle fut épargnée durant la Révolution.

La construction du Sacré Cœur fut un véritable roman et pour mieux comprendre, il faut se re-situer dans le contexte historique de 1870. C’est "l’Année Terrible", de juillet 1870 à mai 1871. Après la défaite de Napoléon III à Sedan, le peuple de Paris subit un siège terrible et interminable. Il subit le froid et la faim. Les chiens, les chats, les rats, les corbeaux et les animaux de la ménagerie du Jardin des Plantes servent de nourriture aux Parisiens.

Napoléon III prisonnier des Prussiens capitule, les émeutes de la Commune de Paris ne font qu’ajouter massacres et misère. Une bonne partie des catholiques considérait que tout cela était une punition divine et le Clergé invita les fidèles à de grandes manifestations de foi et d’expiation. Alexandre Legentil et son beau-frère Hubert Rohaut, riches bourgeois dévots font le voeu d’ériger une église dédiée au Coeur de Jésus à Paris. Le 18 janvier 1872, l’archevêque de Paris Guibert approuve le projet et le 5 mars 1873 il adresse une lettre au ministre des Cultes demandant "qu’un temple élevé pour rappeler la protection divine sur la France et la Capitale, soit placé sur un lieu qui domine Paris et puisse être vu de tous les points de la Cité".

Pour la construction du Sacré-Cœur, un concours est organisé. Charles Garnier, architecte de l’Opéra de Paris, est membre du jury. Paul Abadie, âgé de 62 ans remporte le concours, face à soixante-dix-huit candidats. La construction proposée est de style Romano-byzantin qui s’inspire de Sainte-Sophie de Constantinople ou San-Marco de Venise. Depuis la construction de l’Abbaye de Montmartre, des vignes étaient cultivées sur la butte. La première vigne aurait été plantée par Adélaïde de Savoie, la première Abbesse. Les vignobles entraînent l’ouverture de tavernes et de cabarets, car le vin était soumis à des droits d’octroi pour entrer dans Paris.

Après les horreurs de la guerre de 1870, s’ouvre une période d’insouciance et de légèreté. Ce sera une période de répit entre deux guerres et une transition entre deux siècles. Les bourgeois s’encanaillent, la culture populaire est mise à l’honneur. Au coeur de cette effervescence, la butte Montmartre fait figure de lieu emblématique : music-halls et cafés-concerts deviennent les symboles de ce brassage socioculturel.

Le Moulin Rouge en est sans doute le plus bel exemple. Il ouvre ses portes le dimanche 6 octobre 1889. Le triomphe est immédiat et sans doute du à l’intelligence de deux redoutables hommes d’affaires : Joseph Oller et Charles Zidler. Le lieu d’implantation a été choisi avec soin, au centre d’un quartier à la mode, où un public aisé, en quête d’émotions fortes, se rend pour prendre un bol d’air ou boire un verre au Moulin de la Galette, quartier où l'on côtoie les mauvais garçons et les jolies filles. Le Moulin Rouge devient le temple de la musique et de la danse. Mais entre les deux guerres, le Moulin Rouge change de programme, et inspiré par les musiques d’Offenbach, des opérettes y sont montées. Depuis les années 50, la qualité des revues et la modernisation de l’ensemble ont permis au Moulin Rouge de retrouver sa place et être en quelque sorte le symbole de la fête et de la Vie Parisienne !

"Lorsque l'on visite Montmartre, il faut avoir le temps. Il y a tant à découvrir dans ce quartier qui ne veut pas dévoiler tous ses secrets. Montmartre, tout en se cachant, regarde docilement la ville de Paris du haut de sa colline."

Histoire des Quartiers de Paris : LE MARAIS

Histoire des Quartiers de Paris : LE MARAIS

25/11/2010

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

LE MARAIS : un quartier historique et dynamique !

Avec ses ruelles étroites et ses Hôtels particuliers, le Marais est un des quartiers de Paris qui a su conserver au fil du temps un charme pittoresque. Il est situé dans une partie des 3ème et 4ème arrondissements de Paris, sur la rive droite de la Seine. Il est aujourd'hui délimité à l'Ouest par la rue Beaubourg, à l'Est par le boulevard Beaumarchais, au Nord par la rue de Bretagne et au Sud par la Seine.

Le Marais est une ancienne zone de marécages occupée à compter du XIIème siècle par les ordres religieux (dont l'ordre du Temple). Au XIIIème siècle le roi Philippe-Auguste entoura la rive droite de Paris d'une enceinte qui englobait plusieurs quartiers dont les Halles, la Grève et Saint-Gervais. La partie Nord-Est hors enceinte était alors occupée par d'immenses terres en marais, propriétés de grandes abbayes. Ces dernières les asséchèrent et les mirent en culture. Elles furent par la suite transformées en jardins. Ces terres maraîchères sont à l'origine du nom du quartier : le Marais.

Au début du XVIIème siècle, à la suite de la construction de la "place Royale", actuelle place des Vosges, par le roi Henri IV, ce quartier, jusque là périphérique, devient le lieu de résidence de la noblesse parisienne. Là se tinrent les premiers "salons" réunissant beaux esprits, dames élégantes, hommes de lettres et savants qui allaient faire la réputation de Paris comme capitale de la sociabilité. De nombreux hôtels particuliers y sont construits dont beaucoup subsistent aujourd'hui.

L'engouement pour le Marais s'acheva à la fin du règne de Louis XIV, on cessa de construire et l'aristocratie dans sa grande majorité abandonna les lieux. Alors que le roi résidait aux Tuileries, la Cour se déplaça vers l'Ouest, au profit du faubourg Saint-Honoré et du faubourg Saint-Germain qui offraient plus d'espace. La Révolution française acheva de chasser les propriétaires fortunés.

Le quartier est occupé désormais par une population d'artisans et d'ouvriers qui occupe les anciens hôtels et construit des ateliers dans les anciennes cours. Les grands travaux d'aménagements de Paris du XIXème siècle touchent peu le quartier qui conserve ses rues étroites, mais de nombreux immeubles de qualité sont progressivement détruits.

Il fallut attendre le 4 août 1962 lorsque fut votée la loi sur les secteurs sauvegardés et sur la protection des centres-villes anciens menacés par la promotion immobilière pour voir la situation changer. Le 16 avril 1965, le Marais devient officiellement "secteur sauvegardé". En 1969, André Malraux lance un programme de sauvegarde et de préservation qui se poursuit encore aujourd'hui.

Le quartier préservé est désormais, grâce à ses beaux immeubles, fréquenté par les touristes et recherché par les classes supérieures. De nombreux musées y sont installés. Le Marais a attiré les plus grands comme Madame de Sévigné, Sully, Beaumarchais ou encore Victor Hugo... Aux hôtels élégants de la place des Vosges succèdent les passages intimes et les portes cochères.

Le Marais a toujours été et reste un lieu de divertissement et de promenade privilégiée...
"Le plus vieux quartier de Paris au patrimoine exceptionnel..."

Histoire des Quartiers de Paris : LE TRIANGLE D'OR

Histoire des Quartiers de Paris : LE TRIANGLE D'OR

18/11/2010

PARIS : Le Triangle d’Or...

Ouvrir de nouveaux espaces, assainir les anciens, créer des jardins, embellir l’ensemble, tels sont les différents gestes qui procèdent d'une même démarche et qui ont conduit à faire de Paris une capitale moderne au XIXème siècle.

Les critères de délimitation du Triangle d’Or sont urbains : des axes de circulation importants et économiques et un comportement de spéculation immobilière homogène. Ils sont cependant aussi historiques, culturels et sociaux. Délimité par les Champs-Elysées, l'avenue Montaigne et l'avenue Georges V qui héberge les familles fortunées qui veulent marquer leur position sociale, les entreprises et les commerces de luxe.

Claude Levi-Strauss explique cette situation des beaux quartiers à l’Ouest des agglomérations par "L’existence d’un inconscient qui voit dans l’Ouest le mythe de l’ascension sociale et de la croissance. La conquête de l’Ouest devient donc le signe d’un accomplissement social.".

À Paris, les familles de la haute société, de la bourgeoisie ancienne et de la noblesse fortunée, ont manifesté leur position sociale par l'habitat qu'elles ont choisi et aménagé. Elles ont ainsi créé des quartiers, façonnés à leur image, sur des terres encore vierges, aux limites de Paris aux XVIIIème et XIXème siècles : les fameux "faubourg Saint-Germain" et "faubourg Saint-honoré".

De la même façon, dans les années 1950, à Neuilly, en lotissant les parcs de vastes propriétés. Ces quartiers nouveaux, habités de manière homogène, bénéficient d'emblée d'une griffe spatiale, que l'on peut comparer à la griffe des grands couturiers et qui constitue un label de haute qualité. Ces belles adresses attirent la convoitise du monde des affaires et des ambassades, en quête de localisations dignes de l'image qu'ils entendent donner d'eux-mêmes.

Le symbole du luxe parisien : Mode féminine et masculine, joaillerie, horlogerie, accessoires de luxe, palaces et hôtels de prestige, gastronomie, art (galeries et antiquités) dont les enseignes françaises et étrangères sont réputées dans le monde entier ont une préférence naturelle pour le Triangle d'Or. Mais il faut aussi compter sur ses "ramifications" que représentent l'avenue Matignon et ses galeries réputées, le faubourg St Honoré pour la mode, la place de la Madeleine et son renouveau "culinaire", la rue Royale et les arts de la table, la place de l'Opéra avec son resplendissant Palais Garnier, la rue de la Paix qui, petit à petit, retrouve sa place et la rutilante place Vendôme pour la joallerie.

Le Triangle d'Or a hébergé plusieurs générations de familles fortunées et cultivées dont l'art de vivre et le prestige ont selon le terme même des Pinçon-Charlot, conféré une "griffe" au territoire, c'est à dire "l'authentification, l'appartenance à un univers".

En matière immobilière résidentielle, le Triangle d'Or demeure un des quartiers les plus international de Paris, aux prix élevés.

Histoire des Quartiers de Paris : SAINT-GERMAIN-DES-PRES

Histoire des Quartiers de Paris : SAINT-GERMAIN-DES-PRES

06/11/2010

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.


SAINT-GERMAIN DES PRES : quand art et culture se mélangent...

Saint-Germain-des-Prés est depuis toujours un quartier au charme particulier dont le mystère ne cesse d’étonner et inspirer de nombreux auteurs.

Tout commence lorsque la ville de Saragosse est assiégée en 542 par l’armée de Childebert, fils de Clovis. C’est à cette période que l’on peut situer la naissance du quartier de Saint-Germain-des-Prés qui se développe autour de l’abbaye construite par Childebert sur les conseils de l’évêque Germain. Cette église, entourée d’un monastère, s’impose rapidement comme la plus riche de France et est rebaptisée "Saint-Germain-des-Prés" à la mort de l’évêque Germain.

Au XVIIème siècle, le faubourg est en expansion et devient le foyer du monde littéraire et dramatique. Saint-Germain-des-Prés devient un lieu dérogeant à toutes les convenances de l’époque, le rendez-vous entre clergé et artistes.

La destruction de l’abbaye en 1789, pendant la révolution, ne signe pas l’arrêt de mort du quartier dans lequel la vie intellectuelle et artistique s’épanouit au XIXème siècle. Il apparaît, dès cette époque, que les intellectuels nourrissent un attachement particulier pour ce lieu. C’est ainsi que nombre d’artistes s’installent, qu’il s’agisse de peintres comme Delacroix, Ingres ou Manet, d’écrivains tels que Racine, Balzac ou Georges Sand mais aussi d’acteurs comme Mounet-Sully.

Le quartier devient un véritable lieu de rencontres où artistes et intellectuels se plaisent à se retrouver pour de grandes discussions animées tant sur l’actualité que sur la culture. Ainsi peintres et photographes sont nombreux à s’installer dans le quartier: en 1937,

Picasso termine Guernica dans son atelier rue des Grands Augustins où son ami Man Ray lui rend régulièrement visite.

Pendant la seconde guerre mondiale et alors que restrictions et couvre-feu sont à l’ordre du jour, les cafés de Saint-Germain-des-Prés sont les derniers endroits de rencontre et d’échange de la capitale occupée. St Germain devient, grâce à Jean Paul Sartre, le quartier de l'existentialisme, en même temps qu'un haut lieu de vie culturelle et nocturne. "Tout le beau monde se veut maintenant « être » existentialiste, « vivre » existentialiste".

A la libération, le théâtre d’avant-garde prend son essor. Au Théâtre de Babylone sont ainsi présentées "En attendant Godot" de Samuel Beckett en 1953 mais aussi "Amédée ou comment s’en débarrasser" de Ionesco. En 1956, "La machine à écrire" de Cocteau est jouée au Théâtre de l’Odéon et en 1960, "Rhinocéros" au Théâtre Récamier.

Le monde de la chanson n’est pas en reste non plus: Léo Ferré se produit à la Fontaine des Quatre Saisons et nombreux sont les auteurs compositeurs interprètes qui évoluent dans le quartier. Georges Brassens, Jacques Brel, Charles Trénet, Guy Béart, Charles Aznavour et Serge Gainsbourg sont des habitués de Saint-Germain-des-Prés lorsqu’ils n’y habitent pas.

Il semble essentiel, afin de sauvegarder notre patrimoine culturel, de préserver l’esprit de ce lieu magique.

"A Saint-Germain-des-Prés la culture fait partie des murs et ne connaît pas d’horaires..."

Histoire des Quartiers de Paris : ILE SAINT LOUIS

Histoire des Quartiers de Paris : ILE SAINT LOUIS

22/10/2010

L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

L'île Saint-Louis : l'un des plus vieux quartiers de Paris

L'île Saint-Louis est une île de la Seine située en plein cœur de Paris, dans le 4ème arrondissement, juste en amont de l’île de la Cité.

C’est en 1725 que le roi Louis XIII, saint patron et ancêtre de Louis XIV nomme ce lieu Île Saint-Louis de son surnom. En 867, Charles le Chauve donne l’île à l’évêque de Paris, récupérée un peu plus tard par les chanoines de Notre-Dame. En 1356, lors de la construction de l'enceinte de Charles V autour du Paris médiéval, l’île va être séparée par un chenal creusé dans le prolongement des murs d’enceinte, la partie ouest reste appelée île Notre-Dame et la partie est, l'île aux Vaches, qui reste inhabitée. Tout change avec le grand dessein d’Henri IV, des projets d’urbanisation bourgeoise pour la ville de Paris : le roi nomme Christophe Marie pour construire un double pont sur l’île Notre Dame, permettant d’attirer les constructeurs. Marie, entrepreneur général des ponts, avec l'aide de deux financiers: Le Regrattier et Poulletier seront chargés à leurs frais de combler le chenal, de construire des ponts pérennes et de renforcer les quais, en échange d'un droit sur le lotissement du terrain. A cette époque seigneurs et financiers y font construire leurs demeures. L'entreprise fut rendue difficile par les exigences démesurées des Chanoines de Notre-Dame propriétaires des terrains des îlots. Malgré leurs oppositions, l'île est habitée et couverte de maison depuis environ 1640, les opérations d'urbanisme se poursuivent pendant une trentaine d'années jusqu'à la moitié du XVIIe siècle. Le chenal séparant les deux îles est comblé afin de ne former qu'une seule île, la hauteur des quais permet de maintenir le terrain à l'abri des crues du fleuve. Le plan des rues adopte une forme en damier où les voies de circulation se coupent à angle droit.

L'île Saint-Louis voit également la construction d'un nombre important d'hôtels particuliers, qui la font surnommer « l'île des palais ». Le lotissement est pratiquement achevé en 1664. Un certain nombre de ces hôtels sont l'œuvre de l'architecte Louis Le Vau (qui s'y installe d'ailleurs avec sa famille en 1639) et de son frère François Le Vau (lui aussi installé sur l'île). Ce dernier dessine les plans de l'église Saint-Louis-en-l'Île, bâtie en 1644.Plusieurs ponts sont construits afin de relier l'île au reste de la capitale : le pont Marie est achevé en 1635, le pont de la Tournelle en 1656. La liaison entre l'île Saint-Louis et l'île de la Cité, inaugurée vers 1630, s'effondre à plusieurs reprises et sera reconstruite six fois au cours des siècles suivants. Pendant la Révolution française, l'île est rebaptisée « île de la Fraternité ».

L’île Saint Louis devient alors un modèle de l’urbanisme classique, elle est encore aujourd’hui d’une grande unité de style et sans doute un des quartiers les plus charmants de Paris. Les hôtels particuliers classiques aux balcons de fer forgé peuplent toujours ses ruelles et participent à l'atmosphère majestueuse et particulière. On y retrouve de nos jours de nombreux restaurants, terrasses avec vue sur l'arrière de Notre-Dame, galeries d'art et hôtels de charme. Les balades le long des quais est aussi un moment de romantisme en fin de soirée, l'été venu.

« Un charme délicieusement parisien ».
Nos dessins animés des années 70 - 80

Nos dessins animés des années 70 - 80

15/10/2010

En route pour un voyage enchanté aux pays des moments heureux…

On en rêvait, maintenant il existe, ce livre documenté, plein d’images et de souvenirs qui réveille notre âme d’enfant.

Nostalgie, quand tu nous tiens ! Les trentenaires et autres quadras montrent un engouement singulier pour tout un pan de la création télévisuelle d’hier. Le son était, certes, moins « pur », les graphismes moins « léchés ». Mais voilà ! Les histoires étaient sans doute mieux ficelées et transmettaient une vision du monde qui nous manque aujourd’hui.

Que d’heures passées à pleurer avec Candy, à combattre les Golgoths avec Goldorak, à traquer les mystères avec l’inspecteur Gadget ou Scoubidou, à jouer au volley-ball avec Jeanne et Serge, à savourer l’air de la campagne avec Caliméro et sa copine Priscilla, à rire tout simplement avec les Fous du volant, Speedy Gonzales, la Panthère rose, les innombrables personnages de Tex Avery, les héros de l’Île aux enfants (la Noiraude, Albert et Barnabé, La Linea…), Tom et Jerry ou encore Titi et Grosminet…

Voici le meilleur des dessins animés des années 70-80 rassemblé dans un album richement illustré commenté par une spécialiste éperdument amoureuse de son sujet. Redécouvrez plus de 130 séries qui ont bercé notre enfance télévisuelle, présentées par grands chapitres thématiques : les superhéros, les mangas , les grandes épopées d’aventures, les comédies, les séries romantiques, … - complétés de pages « zooms » consacrées aux séries cultes et aux programmes jeunesse de l’époque. Chaque série reprend vie avec un rappel de l’histoire, des personnages principaux mais aussi une foule d’informations insolites, amusantes ou inédites à découvrir dans les rubriques « le saviez-vous ? ».

Ce superbe album est aussi la première référence du genre, et surtout un merveilleux « accélérateur de souvenirs télévisuels », pour ranimer toutes ces émotions oubliées qui ne demandent qu’à ressurgir de nos mémoires d’anciens enfants.

Florence Sandis est passionnée par les films d'animation et les dessins animés en particulier. Productrice de télévision et scénariste, elle est l'auteur de plusieurs programmes audiovisuels destinés à la jeunesse.

Relations Media - Agence Bach & Partenaires
LE BARON HAUSSMANN : l'architecte de Paris (1ère partie)

LE BARON HAUSSMANN : l'architecte de Paris (1ère partie)

14/10/2010

Georges Eugène Haussmann : l'Homme à l'origine de la transformation de Paris

Haussmann c'est Paris. Haussmanniser, c'est percer, aérer, éclairer, désengorger... Mais, au fond, que sait-on du grand homme du Second Empire ?

1. L'Ascension

C’est dans le quartier de Beaujon, rue Faubourg du Roule que né le 27 mars 1809 Georges Eugène Haussmann, l’homme à l’origine de la transformation de la capitale française.

Au milieu du XIXème siècle, Paris se présentait à peu près sous le même aspect qu’au Moyen-âge, décor médiéval où les rues y sont encore sombres, étroites et insalubres.

Le grand mérite que l’on retiendra tout d’abord d’Haussmann sont ses compétences d’organisateur, non pas parce qu’il était visionnaire ou inventeur, mais qu’il avait cette faculté d’organiser, de tenir à bout de bras un projet et de le faire aboutir.

Il doit certainement son tempérament à ses origines, son père, négociant, devient commissaire des guerres sous le premier Empire. Sa famille de confession luthérienne a quittée l’Allemagne en 1702 pour l’Alsace française. Son grand-père paternel, Nicolas Haussmann faisait parti du clan des Alsaciens, révolutionnaire ardent dans les années 1780 à 1790 et témoignait d’un patriotisme sans faille. Georges Dentzel, le grand-père maternel de George Eugene s’est retrouvé lui aussi, dans le clan des Alsaciens pendant la Révolution. Pasteur luthérien dans le Palatinat ou il est né, puis aumônier dans le Royal Deux Pont infanterie, fait partie du corps expéditionnaire français qui s’en va aider en Amérique les Insurgés de Washington contre les Anglais. En 1784, Louis XVI donne la nationalité française aux mercenaires étrangers qui ont servis en Amérique. Ainsi Dentzel français, qui pour remercier le monarque, se lance ensuite à corps perdu dans la révolution, se fait élire à la Convention et se retrouve représentant en mission en Allemagne. Lui aussi avec le temps, s’assagira au point d’être nommé gouverneur de Vienne par Napoléon.

Bien ancrée dans son héritage culturel, le parcours scolaire d’Eugène Haussmann reflète sa volonté de monter dans les plus hautes sphères.

Diplômé en droit, il entame une carrière préfectorale en tant que secrétaire générale de la préfecture de Vienne en 1831.S’enchaîne ensuite des nominations donc trois en tant que sous–préfet et deux en tant que préfet. Pour obtenir sa dernière nomination en tant que préfet de la Seine, c’est avec l’aide de Victor de Persigny, qu’il pourra y arriver, qui l’introduisit à Napoléon III.

A partir de là, il obtient le soutien inconditionnel de Napoléon III pour les changements urbains qu'il envisage. L’idée des grands travaux parisiens était déjà bien ancrée dans l’esprit de Napoléon. Il a la volonté de moderniser Paris. Il a vu Londres un pays transformé par la Révolution Industrielle et une grande capitale pourvue de grands parcs et de réseaux d'assainissements. Il reprend les idées de Rambuteau. Sensible aux questions sociales, il veut améliorer les conditions de logements des classes pauvres : la densité de population dans certains quartiers approche des 100 000 personnes au km², dans des conditions d'hygiène très précaires.
Il reste à Napoléon III à trouver un homme capable de diriger des opérations de grande ampleur. C'est le rôle que va remplir George Eugène Haussmann qui aura pour mission "d’aérer, unifier et embellir la ville"…

(à suivre…)

© Samia Bekrar – HAUSSMANN PRESTIGE
LE BARON HAUSSMANN : l'architecte de Paris (2ème partie)

LE BARON HAUSSMANN : l'architecte de Paris (2ème partie)

13/10/2010

2. LES GRANDS TRAVAUX

Afin d'accroître le bien-être des classes ouvrières et d'imprimer de l'activité aux entreprises privées, le Second Empire donna une vive impulsion aux travaux publics. Paris subit une véritable transformation.

Deux raisons principales étaient déterminées : le souci de la salubrité publique et les exigences de la circulation. D'autres motifs furent également avancés : la percée de larges voies à travers les maisons rigoureusement alignées permettait à la force publique d'avoir plus facilement raison des mouvements insurrectionnels.
D'autre part, Napoléon III avait la louable intention d'améliorer les conditions de vie matérielle du peuple parisien en faisant disparaître les ruelles étroites et enchevêtrées, les pâtés de maisons noires et suintantes.

Le désir d'avoir une capitale qui attirât davantage se joignait à toutes ses considérations.

C'est l'Empereur Napoléon III lui-même qui élabora le plan général des travaux, confiant l'exécution à l'habile mais autoritaire baron Haussmann. Ce grand bâtisseur et transformateur favorisa l'alignement au détriment parfois de précieux restes de l'Ancien Paris monumental (le vieux quartier latin, les quartiers Saint-Martin et Saint-Denis) qui constituaient les repères habituels d'émeutes.
Par ses soins et avec une activité inlassable, Haussmann embellit, assainit et transformât la Capitale. Du nord au sud et de l'ouest à l'est, deux grandes voies principales la traversèrent ; tous les quartiers furent percés d'avenues stratégiques ; l'Hôtel de ville fut dégagé ainsi que Notre-Dame et la Tour Saint-Jacques ; le Louvre, réuni aux Tuileries.

Ainsi furent crées, avec leurs grandioses perspectives, les boulevards Sébastopol, Saint-Michel, Malesherbes, Saint-Germain, l'avenue de l'Opéra, la rue de Rivoli (NDLR : siège de notre groupe immobilier). Des squares et des jardins réservèrent un peu partout des espaces libres. Des parcs furent créés de toutes pièces ou ouverts au public tel le parc Montsouris et le parc Monceau. Les bois de Vincennes et de Boulogne reçurent de nouvelles dispositions. Belgrand amena à Paris les eaux de la Dhuis et de la Vanne et ainsi 800 km d'égouts furent canalisés et les Halles centrales créées.

En 1860, Paris annexa les communes comprises entre les fortifications et les boulevards extérieurs ; sa population passa ainsi de 1 200 000 habitants à près de 2 millions.

Après Londres, il n'y avait nulle part dans le monde une agglomération aussi considérable : "Haussmann avait réussi son pari ! ".

Par la suite des travaux similaires furent exécutés dans la plupart des grandes villes de France.

(à suivre...)

© Samia Bekrar - HAUSSMANN PRESTIGE
LE BARON HAUSSMANN : Honneur et Critiques (3ème partie)

LE BARON HAUSSMANN : Honneur et Critiques (3ème partie)

12/10/2010

3. HONNEUR ET CRITIQUES


Son activité au service de la transformation de Paris lui a permis d'accéder à la fonction de sénateur en 1857, de membre de l'Académie des Beaux-arts en 1867 et de chevalier de la Légion d'honneur en 1847, puis grand-officier en 1856 et enfin grand-croix. C’est après son élévation au titre de sénateur en 1857 qu’il se donne le titre de baron, en vertu d'un décret de Napoléon Ier qui accordait ce titre à tous les sénateurs. On dit aussi qu’il aurait refusé le titre de Duc proposé par Napoléon III. Le Dictionnaire du Second Empire montre qu’Haussmann s’est donné se titre à cause à l’absence de descendance mâle de son grand-père maternel Georges Frédéric baron Dentzel.

Ses travaux n'en restent pas moins contestés à cause des sacrifices qu'ils ont entraînés ; les méthodes employées ne s'encombrent pas des principes démocratiques et les manœuvres financières sont assez douteuses. Les nouvelles lois d'expropriation entraîneront plus tard de nombreuses contestations, en outre, la faillite des petits propriétaires qui ont vu leurs biens détruits. En parallèle, les nouveaux règlements imposent des constructions d'un niveau de standing élevé. Il en résulte une forte spéculation immobilière qui exclut de facto les classes les moins aisées de la société parisienne. Une partie de la population manifeste son mécontentement en même temps que son opposition au pouvoir en place. Si dans la population Haussmann est devenu très impopulaire, la classe dirigeante républicaine lui rendra hommage plus tard car il faut comprendre que pendant les 17 ans de son mandat et les 20 ans qui ont suivi, les Parisiens ont vécu près de 40 années de grands travaux. C'est-à-dire plus de 300 000 personnes qui ont été déplacées et toutes celles qui ont quitté Paris.

Napoléon Ier l'a dit: "Pour embellir Paris, il y a plus à démolir qu'à bâtir." L’haussmannisation parisienne aurait coûté 1500 millions de francs, ce qui est loin des 500 millions annoncés par Haussmann. On l'accuse également, à tort, d'enrichissement personnel. Jules Ferry lance à cette époque un pamphlet terrible "les contes fantastiques d’Haussmann" en 1867, par analogie avec les "Contes d’Hoffmann" d’Offenbach.

Le Baron, qui avait un temps espéré entrer au gouvernement pour mettre en œuvre ses idées à l'échelle du territoire national, est destitué de son pouvoir par le nouveau cabinet d'Émile Ollivier le 5 janvier 1870, quelques mois avant la chute de Napoléon III. Son successeur est Léon Say, mais Belgrand et surtout Alphand conservent un rôle prépondérant et poursuivent l'œuvre de celui qu’on surnomma aimablement "le préfet éventreur"" et "l’Attila de l’expropriation".

Après s'être retiré pendant quelques années à Cestas près de Bordeaux, Haussmann revient à la vie publique en devenant député de la Corse de 1877 à 1881. Il reste bonapartiste malgré le retour de la République. Il consacre la fin de sa vie à la rédaction de ses mémoires, un document important pour l'histoire de l'urbanisme de Paris.

Le baron Haussmann meurt le 11 janvier 1891. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

© Samia Bekrar - HAUSSMANN PRESTIGE
JUSTIN CONSEIL : le notaire rappeur !

JUSTIN CONSEIL : le notaire rappeur !

03/10/2010

On est fan !


Rien à dire, quel joli coup de com pour les Notaires de France. Justin Conseil, le notaire rappeur a frappé fort ! Site web complet, bio, clip vidéo, le tout en web 2.0 : BRAVO ! A consulter, voir et revoir : MDR


Pour voir et revoir le clip de Justin Conseil cliquez ici > Notaire et rappeur


LE BUSINESS DU VIN : la France et le vin…

LE BUSINESS DU VIN : la France et le vin… "love story"

24/09/2010

Article intéressant à consulter ici

Avec une production de près de 47 millions d'hectolitres, la France est redevenue en 2009 premier producteur mondial de vin, doublant sa rivale, l'Italie. Certains terroirs, comme ici Montrachet, en Bourgogne, s'arrachent, alors que les moins prestigieux peinent à se vendre. Découvrez les dessous de la France viticole. © Bouchard Père & Fils

Article paru sur : L'internaute Homme (www.linternaute.com).


Pour lire cet article cliquez ici > LINTERNAUTE


IMPOTS : Nos conseils pour optimiser vos impôts...

IMPOTS : Nos conseils pour optimiser vos impôts...

12/09/2010

Vous payez trop d'impôts ? Laissez-nous vous aider à les faire baisser.

Vous n'avez pas le temps de vous en occuper sérieusement ? Nous sommes là pour ça. Notre cellule d'optimisation fiscale et patrimoniale est constituée d'experts rencontrés au cours de nos différentes missions pour le compte de nos clients.

Nous les avons désormais rassemblés au sein d'une équipe unique dédiée à la clientèle d'HAUSSMANN PRESTIGE : la cellule d'optimisation fiscale et patrimoniale.

Consacrez-nous une petite heure de rendez-vous chez vous, ou sur votre lieu de travail, et nous serons ensuite en mesure de vous fournir une analyse détaillée de votre situation patrimoniale et fiscale.

Dans les jours suivants ce premier RDV, nous vous présenterons de façon simple et concrète les différentes solutions adaptées à votre situation personnelle, leurs avantages et leurs inconvénients, et nous vous aiderons à les arbitrer selon vos souhaits : constitution de patrimoine, transmissibilité, défiscalisation, investissement locatif, contrats de placement, assurance vie...

Haussmann Prestige c'est avant tout du conseil et des équipes hautement qualifiées pour répondre rapidement et simplement à vos attentes.

Pour obtenir plus d'information sur ce nouveau service > contactez-nous en toute confidentialité


IMMOBILIER : les prix à Paris

IMMOBILIER : les prix à Paris

11/09/2010

Immobilier : les prix à Paris atteignent un seuil historique

Christian Lefebvre, président de la chambre des notaires de Paris, explique comment les prix des logements atteignent un record dans la Capitale et conseille aux acheteurs comme aux vendeurs de passer à l'acte.

Demande excédant l'offre, attrait de la capitale: les prix des logements anciens flambent à nouveau en Ile-de-France, comme avant la crise, et Paris intra-muros vient de battre son record historique avec un prix moyen des transactions de 6.680 euros le mètre carré.

[Extrait d'article paru dans Le FIGARO]


Pour consulter cet article en intégralité cliquez ici > LE FIGARO


INFORMATION UTILE : le meilleur site pour les étrangers à PARIS

INFORMATION UTILE : le meilleur site pour les étrangers à PARIS

05/09/2010

ANGLOINFO : Le site qui aide vraiment !


Sans doute la meilleure source d'information pour tout étranger de langue anglaise qui se retrouve un peu perdu à Paris. On y trouve tout : informations utiles, démarches administratives, bonnes adresses. Une mine d'or !

Bravo à Karen Dys pour la patience et la précision dont elle fait part en animant ce site.

Karen Dys - Director - AngloINFO Paris
http://www.angloinfo.com

Tel: +33 (0) 3 44 74 97 87 - Fax: +33 (0) 3 44 57 80 89
Mobile: +33 (0) 6 33 83 62 32


Pour consulter ce site cliquez ici > AngloInfo


ZOOM sur >>> BIARRITZ, Côte Basque.

ZOOM sur >>> BIARRITZ, Côte Basque.

09/08/2010

BIARRITZ, Côte Basque.

"Une grève douce et unie au milieu d’un labyrinthe inextricable de rochers."
C’est ainsi que Victor Hugo décrit le littoral biarrot…

De nos jours, malgré l’évolution de l’urbanisation du village d’antan et certainement grâce à la vigilance des autorités locales, la côte a gardé son authenticité naturelle. Biarritz, un site naturel d’exception.

Citations :

"Je ne sache pas d’endroit plus charmant et plus magnifique que Biarritz… " - Victor Hugo

" Quand on se prend à hésiter entre deux plages, l'une d'elles est toujours Biarritz. " - Sacha Guitry


Deux sites pratiques pour organiser vos vacances ou votre week-end à Biarritz :
-http://www.biarritz.fr (très bon site de l'office du tourisme)
-http://www.museedelamer.com (nouveau site du musée de la mer)

Bonnes vacances à tous !

Sylvie & Richard BELLANGER

Pour en savoir plus sur Biarritz > cliquez ici

CORSE - CALVI - LA SIGNORIA : COUP DE COEUR !

CORSE - CALVI - LA SIGNORIA : COUP DE COEUR !

03/08/2010


Nous ne pouvions pas ne pas vous signaler ce coup de cœur absolu pour un lieu unique et magique en Corse : La Signoria, membre des Relais et Châteaux.

L’île de Beauté recèle un pur joyau de plénitude et de sérénité à quelques centaines de mètres de Calvi et de sa célèbre citadelle. C’est ici, au pied des montagnes Corses, que La Signoria se dresse avec bienveillance face au splendide panorama montagneux. Niché au cœur d’un parc de 3 hectares, où pins maritimes et palmiers défient le ciel, cet ancienne propriété génoise du XVIIIème siècle vous offre un cadre grandiose…

Instants magiques, dans l’une des 27 chambres et suites aux atmosphères toutes différentes. Nous vous recommandons particulièrement les "Casa", nouvelles villas en pierre rajoutées dans le jardin, avec piscines privées, sublimes ! (La Diorma ou la Maria sont géniales...).

Instants divins sur la plage privée "O Serge", et son inénarrable patron (le fameux Serge…). Un personnage haut en couleurs...

Instants privilégiés au bord de la splendide piscine en pierre ou dans l'immense jacuzzi de l'hôtel.

Ne manquez surtout pas un passage au spa pour profiter des massages de Bouchra "mains de fée", un délice à consommer sans modération !

Bref, en résumé, la meilleure adresse de la Balagne.

Ah ! j'oubliais : faites ausi un saut en ville à la boutique CASANERA. Vous y découvrirez des produits de beauté et de soin 100% BIO et 100% CORSES au senteurs et textures incroyables. Fantastiques !

N'hésitez pas à vous recommander de notre part et surtout, régalez-vous !

Sylvie & Richard BELLANGER

Pour consulter le site de l'hotel > cliquez ici

BONNES VACANCES A TOUS !

BONNES VACANCES A TOUS !

21/07/2010

L'ensemble de nos équipes vous souhaite d'excellentes vacances d'été !

Sachez cependant que nos collaborateurs demeurent joignables sur leurs téléphones portables (liste à consulter dans la rubrique "Nos Membres" de notre site internet) pour répondre à vos demandes les plus urgentes pendant cette période estivale.

Bonnes vacances à tous, et rendez-vous le 20 Août pour la reprise.

Sylvie & Richard BELLANGER

Pour nous joindre pendant les vacances > cliquez ici

EAST & WEST Real Estate Group

EAST & WEST Real Estate Group

14/06/2010

Ca y est, c'est fait. Nous vous annonçons officiellement la naissance d'EAST & WEST Real Estate Group. Cette nouvelle entité juridique est née du regroupement d'EMPORIO ESTATE GROUP avec ROYAL ISTISMAR accompagné d'une entrée au capital d'un Prince Saoudien représenté en France par le Groupe Al-AJMI.

Cette nouvelle compagnie, pour le moment installée à RIYADH et PARIS, ouvrira prochainement des bureaux à LONDRES et NEW-YORK.

L'ambition clairement affirmée d'EAST & WEST Real Estate Group est de se positionner comme interlocuteur prioritaire pour tout client et/ou fond Moyen Oriental souhaitant procéder à des investissements immobiliers en Europe d'abord, puis aux États-Unis.

L'atout majeur d'EAST & WEST Real Estate Group réside en son savoir-faire tout à fait particulier ainsi qu'en ses connexions directes très privilégiées au sein des plus importantes familles du Moyen Orient.

EAST & WEST Real Estate Group développera aussi prochainement en Europe une branche spécialisée dédiée au conseil en finance islamique et à l'immobilier Sharia Compatible (sharia-compliant).

Pour plus de renseignements > cliquez ici

SCOOP : un Apple IPAD en OR unique au Monde !

SCOOP : un Apple IPAD en OR unique au Monde !

07/05/2010

Découvrez ici les secrets de fabrication du seul et unique IPAD en OR au Monde.

Video IPAD en OR > cliquez ici



YOUTUBE : Visitez la chaine video d'Haussmann Prestige Paris.

YOUTUBE : Visitez la chaine video d'Haussmann Prestige Paris.

11/04/2010

HAUSSMANN PRESTIGE PARIS met en ligne ses meilleures video de visite d'appartement sur la chaine YOUTUBE à l'adresse suivante : http://www.youtube.com/actuimmo

Ne regardez plus les photos, visitez en video !

Chaine YOUTUBE d'Haussmann Prestige Paris > cliquez ici



Et si la crise avait au final été profitable ?...

Et si la crise avait au final été profitable ?...

04/02/2010

Quelle drôle d'idée n'est-ce pas ? Je vous entends déjà rire sous cape en vous demandant quelle mouche nous aurait donc piquée pour oser titrer un édito de la sorte. Rassurez-vous, il ne s'agit pas ici d'un quelconque délire mégalomaniaque, bien au contraire même. Je souhaite simplement que nous essayions ensemble de tirer quelques enseignements positif de cet évènement majoritairement négatif.


Je ne vous parlerai pas de ce que nous savons tous déjà, du nombre de nos confrères qui ont mis la clef sous la porte, des poncifs du genre "la professions a été assainie par la crise" qui a fait œuvre de rationalisation et autres lapalissade de café du commerce. Non, pas ça, par pitié et décence. Tournons la page s'il vous plait. Regardons plutôt ce qui a positivement changé, ou en tous les cas, ce que nous avons constaté.


Rappelez-vous des années 2000-2007, années fastes s'il en est, ou nous faisions tous la course à la recherche de nouveaux biens à proposer à nos acheteurs trop nombreux, pressés de s'endetter parfois même au delà du raisonnable. Notre métier d'alors : "rentrer du mandat". Notre cauchemar d'alors : "pas assez de biens et trop d'acheteurs", embouteillage chez les notaires… A l'époque – si je puis dire – en désespoir de cause, pour tenter de satisfaire un client acheteur peut-être plus sympathique ou plus aimable qu'un autre, vous décrochiez votre téléphone, vous vous armiez de votre plus douce voix et vous appeliez un confrère (qu'on qualifiait alors plus communément de "concurrent"…), pour poliment lui demander s'il n'aurait pas un 200 m² plein Sud en étage élevé en trop sur lequel il serait généreusement prêt à vous octroyer un "intercabinet"… Je suppose que vous vous rappelez de sa réponse d'alors ?...


Voilà ce qui selon nous a le plus changé. Voilà ce qui selon nous est le point de départ d'un profond et lent changement de mentalité dans l'immobilier. Voilà ce qui selon nous va nous rapprocher d'un mode de fonctionnement, de coopération, plus anglo-saxon et sans doute plus efficace en de nombreux points. C'est en cela que la crise est profitable, à nos clients ainsi qu'à notre profession.


S'agit-il d'un élan de solidarité sectorielle, d'un réflexe de survie de l'espèce ? Peu importe. Qu'elle qu'en soit la motivation intrinsèque, de nouveaux horizons de collaboration professionnelle s'ouvrent à nous tous (ou "presque tous"…). Le mot "confrère" prendrait-il enfin tout son sens dans une profession pourtant non ordinale ?


Gardons à l'esprit que seule compte la satisfaction de nos clients. Accepter l'intercabinet est le meilleur moyen d'y parvenir et par la même occasion de renvoyer une image globalement positive de notre profession en occultant aux yeux de nos clients nos guéguerres intestines dont ils n'ont que faire. Seul le résultat compte pour eux : ont-ils, par notre intermédiaire, trouvé ou pas l'appartement qu'ils recherchaient. Point.


Nous avons tous, avec la crise, fait de gros efforts vis-à-vis de nos acheteurs : efforts de recherche, de diligence, d'honoraires, de service… Continuons aussi, entre nous, à faire preuve d'ouverture d'esprit et de confraternité professionnelle. Soyons transparents avec nos clients mais aussi entre nous et la profession toute entière s'en trouvera grandie, et au final, gagnante. Ouvrons nos fichiers aux confrères respectueux, partageons nos informations, nos visites, nos honoraires. Comme il est de coutume de le rappeler, 50% de quelque chose est toujours mieux que 100% de zéro.


En 2009, nous avons réalisé plus de 40% de nos ventes en intercabinet. Nous souhaitons que ce pourcentage continue d'augmenter. Ce n'est pas un objectif bien sur, mais c'est une donnée factuelle constatée et une satisfaction non dissimulée. Cela veut dire que de plus en plus de confrères acceptent de collaborer avec nos équipes et que cette collaboration porte ses fruits. Nous avons adapté nos outils techniques et informatiques à ce mode de fonctionnement et avons ouvert nos bases de données privées à nos partenaires. En 2010, nous essaierons d'améliorer encore ces outils pour vous en faciliter l'usage au quotidien et vous – nous – permettre de mieux travailler ensemble.


Nos différentes enseignes (Haussmann Prestige Paris, Royal Istismar, Alliance France immobilière…) ainsi que nos partenaires privilégiés au Liban, en Arabie Saoudite, en Australie et ailleurs feront de même et vous accueilleront, que vous soyez client ou confrère, avec le même plaisir.


Richard BELLANGER


ROYAL ISTISMAR : Emporio Estate Group entre au capital de Royal Istismar.

ROYAL ISTISMAR : Emporio Estate Group entre au capital de Royal Istismar.

30/01/2010

ROYAL ISTISMAR est une jeune société immobilière entièrement dédiée à la clientèle moyenne orientale : confidentialité absolue, services spécifiquement adaptés, réseau de partenaires spécialisés.

Afin de l'accompagner dans son développement, EMPORIO ESTATE GROUP a décidé d'entrer au capital de ROYAL ISTISMAR.

Un nouveau site internet, plus représentatif des différents services proposés, sera mise en ligne mi-février.

Découvrez ROYAL ISTISMAR > cliquez ici



Petit quizz de fin d'année -

Petit quizz de fin d'année - " PART 1 "

13/12/2009

La fin d'année arrive à grands pas... Les fins d'années sont toujours propices aux petits bilans. Pour changer un peu, je vous propose ce petit quizz sur l'histoire d'internet. Vous allez le constater, ça ne nous rajeunit pas ! Et oui, déjà... Allez, rappelez-vous... [ Richard BELLANGER ]

Le premier email ?

L’email a été créé par le programmeur Ray Tomlinson en 1971, séparant grace au symbole « @ » l'homme de sa machine. C'est lui qui a envoyé le premier mail de l'Histoire, à ses collaborateurs. Il y expliquait comment envoyer un email !

Le premier spam ?

Le premier pourriel est envoyé en 1978 par Gary Thuerk, marketeux chez Digital Equipment Corporation, entreprise informatique morte en 1998. Le procédé énerva beaucoup, compte tenu de la rapidité des modems de l'époque : le téléchargement d'un long mail adressé à des milliers de destinataires était susceptible de bloquer les ordinateurs des récipiendaires. Ce premier spam fit apparemment planter le réseau de l'université de l'Utah.

Le premier nom de domaine ?

Symbolics.com est déposé en mars 1985 par une entreprise fabriquant des ordinateurs ne faisant tourner que des logiciels programmés en langage Lisp. La société a coulé...

Le premier moteur de recherche ?

Archie est créé en 1990 par Alan Emtage, étudiant à l'université McGill de Montréal. Il consistait en une sorte de base de données des noms de fichiers publics disponibles sur Internet, offrant la possibilité d'y faire une simple recherche. Archie existe toujours, mais on ne peut y rechercher que sur des FTP anonymes ou des sites polonais...

Le premier site internet ?

En 1989, le physicien Tim Berners-Lee du CERN (European Organization for Nuclear Research) crée un nouveau système d'information reposant sur l'hypertexte. Objectif : disposer d'un réseau unique sur lequel partager via Internet les connaissances stockées sur les ordinateurs de différents laboratoires. En 1990, il nomme son invention le World Wide Web. Info.cern.ch est l'adresse du premier serveur web et http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html celle de la première page, sur laquelle les premiers internautes trouvaient une explication du projet.

Source Fluctuat.net
Bientôt une garantie des risques locative universelle

Bientôt une garantie des risques locative universelle

13/12/2009

Dès janvier prochain, les bailleurs pourront souscrire, auprès des assureurs, la nouvelle garantie des risques locative universelle. A condition que le loyer majoré des charges ne dépasse pas 2.000 euros mensuels.

Au bout d'un peu plus de deux ans d'existence, la garantie des risques locative (GRL) est appelée à faire peau neuve à la rentrée. Dans sa nouvelle architecture, cette garantie devient universelle, ce qui signifie que les bailleurs pourront la souscrire auprès des compagnies d'assurances pour couvrir leurs locataires, quel que soit leur profil. Voici les grands points à retenir.

Qui souscrit la GRL ?

La GRL est souscrite par le bailleur moyennant un taux de cotisation qui devrait représenter, selon les compagnies d'assurances, entre 1,5% et 2,5% du montant annuel des loyers. Fiscalement, la cotisation d'assurance est totalement déductible des revenus fonciers du bailleurs.

Quels risques couvrent la GRL ?

Dans sa nouvelle version, la GRL couvre les loyers dont le montant charges comprises ne dépasse pas 2.000 euros par mois. Elle rembourse les bailleurs des impayés de loyers dans la limite globale de 70.000 euros par logement (y compris les frais de procédure). Cette garantie couvre également les détériorations à hauteur de 7.700 euros par logement.

Quels locataires sont couverts ?

Tous les locataires sont éligibles à la GRL universelle, dès lors que leur taux d'effort, représenté par le loyer majoré des charges, ne dépasse pas 50% des ressources. Ce dernier poste englobe les revenus d'activité, les autres revenus réguliers, l'aide au logement (allocation pour le logement ou allocation de logement familial ou allocation de logement de solidarité) et les prestations sociales (allocations familiales).
Dans la pratique, pour les justifier, le locataire doit présenter son dernier avis d'imposition. A défaut, son contrat de travail à durée indéterminée ou déterminée.

Quel est le rôle des assureurs ?

Les compagnies d'assurance distribuent la GRL et l'assurent . "Jusqu'à maintenant, la GRL était gérée par le 1% Logement. Avec la réforme qui sera effective dès la rentrée lors de la publication des décrets, le 1% Logement met fin à son rôle d'assureur. Un mécanisme de type réassurance est mis en place par le 1% Logement au profit des compagnies d'assurances pour couvrir les dossiers où le taux d'effort du locataire dépasse 28% de ses ressources", explique Jean-Luc Berho, vice-président de l'Union d'économie sociale du logement (UESL).
En cas de sinistre - impayés de loyers avec ou sans détérioration du logement loué -, les assureurs se chargent de la gestion du sinistre et de l'indemnisation du bailleur. "Les assureurs qui signent une convention avec notre organisme devront distribuer de manière quasi exclusive et prioritaire la GRL", commente Lucie Cahn, directeur général de l'Association pour l'accès aux garanties locatives (APAGL).

Quid des contrats d'assurance "loyers impayés" ?

Les classiques contrats d'assurance "loyers impayés" souscrits à titre individuel ou collectif subsistent. Mais ils s'adresseront tout spécialement aux bailleurs louant des biens dont le loyer majoré des charges dépasse le seuil des 2.000 euros.

La GRL en chiffres

A ce jour, quelque 90.000 logements sont couverts par la GRL ancienne formule. Le montant moyen des impayés représente trois mois de loyers, soit environ 1.500 euros. Quelque 60.000 logements devraient être couverts prochainement par ce dispositif. A terme, le potentiel de logements assurables via la GRL universelle tourne autour de 2 millions.

Un article de : MARTINE DENOUNE, Les Echos
Service Public : un excellent site pour répondre à vos questions.

Service Public : un excellent site pour répondre à vos questions.

23/11/2009

Service Public : un excellent site pour répondre à vos questions.

L'administration française met à votre disposition cet excellent site internet pour répondre à vos questions en matière de logement.

Nous sommes bien sur à votre disposition pour compléter cette information.

Pour consulter ce site internet > cliquez ici



Les Paradis Fiscaux inattendus...

Les Paradis Fiscaux inattendus...

19/11/2009

Trés intéressant article à lire sur les paradis fiscaux.

Pour lire cet article > cliquez ici


M6 - 66 MINUTES - Affaire

M6 - 66 MINUTES - Affaire "David Burton" alias Troy David Stratos

08/11/2009

M6 - 66 MINUTES - Affaire "David Burton" alias Troy David Stratos


Vous pouvez visionner sur DailyMotion le reportage de M6 pour le magazine 66 MINUTES, produit par StoryBox Press sur cette hallucinante affaire.



Pour regarder le reportage en video > cliquez ici


TWITTER : Suivez-nous sur Twitter !

TWITTER : Suivez-nous sur Twitter !

05/11/2009

TWITTER - IMMOBILIER - Suivez-nous !


Nous publions nos meilleures affaires en TEMPS REEL et en avant-première sur TWITTER. Suivez-nous sur TWITTER et profitez en premier des meilleures opportunités !



Pour nous suivre en temps réel > cliquez ici


Revue de Presse : LIBERATION - NEXT

Revue de Presse : LIBERATION - NEXT

04/11/2009

LIBERATION - Next - Enquête


Dans le supplément mensuel de LIBERATION ce week-end, article sur l'affaire "David BURTON"



Pour voir cet article > cliquez ici

Revue de Presse : JDD - Fait Divers

Revue de Presse : JDD - Fait Divers

26/09/2009

LE JOURNAL DU DIMANCHE (JDD) - Fait Divers


Dans le JDD d'aujourd'hui, article sur l'affaire "David BURTON"



Pour voir cet article > cliquez ici

Revue de Presse : CLOSER, : article sur l'affaire

Revue de Presse : CLOSER, : article sur l'affaire "David BURTON"

25/09/2009

CLOSER - Les News


Dans CLOSER, article sur l'affaire "David BURTON"



Pour voir cet article > cliquez ici

Revue de Presse : RTL - Affaire

Revue de Presse : RTL - Affaire "David Burton"

23/09/2009

RTL - Actualités - Faits Divers


Sur RTL, interview concernant l'affaire David BURTON



Pour revoir cette émission > cliquez ici

Revue de Presse : M6  Accès Privé - Reportage

Revue de Presse : M6 Accès Privé - Reportage

14/09/2009

M6 – Accès Privé - Reportage


Sur M6 – première diffusion le Samedi 12 Septembre à 17h40 dans l'émission "Accès Privé", reportage sur l'immobilier de prestige. HAUSSMANN PRESTIGE PARIS vous fait visiter une superbe propriété hautement sécurisée



Richard Bellanger HAUSSMANN PRESTIGE PARIS.

Pour revoir cette émission sur M6 REPLAY > cliquez ici


David BURTON / alias Troy D. STRATOS / STRAFFORD arrêté

David BURTON / alias Troy D. STRATOS / STRAFFORD arrêté

03/09/2009

INFORMATION IMPORTANTE :

"David BURTON", plus connu sous son "vrai" nom "Troy David STRATOS" alias "Troy David STRAFFORD", soupçonné d'escroquerie / abus de confiance / grivellerie / faux et usages de faux... a été arrêté lundi 31 Août 2009 par les services de la SARIJE 16, service spécialisé de Police financière à PARIS, rue de la Faisanderie.

Si vous avez été confronté à ce personnage, de près ou de loin, merci de prendre attache avec le bureau du F.B.I. auprès de l'ambassade des Etats-Unis à Paris.

Voici la procédure :

Appelez l'Ambassade Américaine au (+33) 1 43 12 27 55 et précisez leur que vous appelez pour le cas "Troy Stratos" (Passeport N°037166468, date de naissance : 13 Avril 1966). Demandez le bureau du F.B.I. et expliquez votre cas à l'agent en charge du dossier.

Merci par avance. Grâce à vous aussi, ce genre d'individu ne nuira plus à quiconque !


Un prêt à ZERO % pour vos travaux, ça vous tente ?

Un prêt à ZERO % pour vos travaux, ça vous tente ?

27/08/2009

"L'éco PTZ" : ça existe ! Profitez-en.


L'éco prêt à taux zéro est destiné à financer les dépenses de rénovation thermique et / ou énergétique des résidences principales. Par rapport à un prêt classique, il vous permet d'économiser les intérêts puisque son taux est fixé à 0 %. Oui Oui, vous avez bien lu, ZERO.
Il est accordé sans condition de ressources, mais ne s'adresse qu'aux propriétaires de logements achevés avant le 1er janvier 1990. Le montant du prêt accordé ne peut pas dépasser 30 000 euros. En revanche, la durée de remboursement de 10 ans est plutôt très confortable. Sachez en profiter !


Comment l'obtenir ? Rapprochez-vous de nos services financiers qui s'en occuperont pour vous.

Richard Bellanger - HAUSSMANN PRESTIGE PARIS.

"Je veux un éco PTZ" : je me renseigne ici > cliquez ici


INVERSONS LA TENDANCE : nous avons déjà l'acheteur !

INVERSONS LA TENDANCE : nous avons déjà l'acheteur !

08/06/2009

Nous avons l'acheteur, auriez-vous l'appartement ?


Historiquement, le métier d'agent immobilier est (ou était ?), en premier lieu, tourné vers le vendeur : "Commençons par trouver un appartement à vendre, promotionnons-le et trouvons ainsi son acheteur…".

Nous avons décidé d'inverser la tendance !

Nous avons, ces 3 dernières semaines, enregistré plus de 250 demandes qualifiées d'acheteurs sur Paris. Nous avons obtenu pour chacun d'eux un accord bancaire de principe sur leur budget et leur crédit. Ces clients sont prêts à acheter aujourd'hui ! Auriez-vous l'appartement qui leur convient ?

Ne perdez plus de temps à attendre les acheteurs et à distribuer des mandats de vente à toutes les agences du quartier : contactez-nous pour nous indiquer en quelques lignes le "profil" de l'appartement que vous souhaitez vendre et nous vous répondrons immédiatement si OUI ou NON nous avons un acheteur sérieux déjà qualifié disponible.

Vous gagnez du temps, nous aussi. C'est aussi ça l'efficacité.

Richard Bellanger – HAUSSMANN PRESTIGE PARIS.

Décrivez-nous votre appartement ici > cliquez ici

IMMOBILIER : les nouveautés de la

IMMOBILIER : les nouveautés de la " Loi BOUTIN " (loi MOLLE)

03/04/2009

Loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion


Dans l'attente de la loi de mobilisation pour le logement, vous êtes très nombreux à vous interroger sur le contenu de la loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion (loi MOLLE), autrement appelée " loi Boutin ". Pour cette raison, il nous a semblé nécessaire de vous faire part dès à présent de quelques dispositions d’importance contenues dans cette loi publiée au JO du 27 mars 2009 (loi n°2009-323).


Attention, toutes les dispositions ci-dessous entrent en vigueur dès le 28 mars 2009.


1- Obligation de "transmettre" la quittance de loyer au locataire qui en fait la demande : Jusqu’à présent, l’article 21 de la loi n° du 6 juillet 1989 faisait obligation au bailleur de "remettre" gratuitement une quittance au locataire qui en fait la demande.
Dans la loi MOLLE, ce terme "remettre" est remplacé par le terme "transmettre".


2- Mention obligatoire de la surface habitable dans les baux soumis à la loi du 6 juillet 1989 :
Dans l’article 3 de la loi du 6 juillet 1989 est inséré un alinéa ainsi rédigé : "Le contrat de location précise la surface habitable de la chose louée." Cette disposition ne s’applique qu’aux baux nouvellement conclus au jour de la publication de la loi et non aux baux en cours. Notons dès à présent qu’aucune sanction n’est prévue par le texte en cas d’absence de mention de cette surface dans les baux. Il nous semble que la surface habitable visée renvoie à la surface définie par l’article R. 111-2 du code de la construction et de l’habitation suivant lequel : "La surface habitable d'un logement est la surface de plancher construite, après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d'escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres ; le volume habitable correspond au total des surfaces habitables ainsi définies multipliées par les hauteurs sous plafond. Il n'est pas tenu compte de la superficie des combles non aménagés, caves, sous-sols, remises, garages, terrasses, loggias, balcons, séchoirs extérieurs au logement, vérandas, volumes vitrés prévus à l'article R. 111-10, locaux communs et autres dépendances des logements, ni des parties de locaux d'une hauteur inférieure à 1,80 mètre."


3- Sort des baux portant sur des locaux impropres à l’usage d’habitation.
L’article 1719 du Code civil est complété par une phrase ainsi rédigée : "Lorsque des locaux loués à usage d’habitation sont impropres à cet usage, le bailleur ne peut se prévaloir de la nullité du bail ou de sa résiliation pour demander l’expulsion de l’occupant."


4- Logement indécent : transmission du jugement constatant l’indécence du logement au préfet.
Le juge aura désormais l’obligation de transmettre au préfet le jugement constatant l’indécence d’un logement loué.


5- Nouvelles dispositions relatives au cautionnement d’un bail d’habitation.
La loi MOLLE complète l’article 22-1 de la loi du 6 juillet 1989, article relatif au cautionnement. Suivant ce nouvel article, il n'est plus possible au bailleur qui a souscrit une assurance garantissant les obligations locatives du locataire de demander un cautionnement (qu'il soit physique ou bancaire). Par ailleurs, si le bailleur est une personne morale autre qu’une société civile constituée exclusivement entre parents et alliés jusqu’au quatrième degré inclus (c’est-à-dire autre qu’une SCI familiale), le cautionnement ne pourra être demandé que :
- s’il est apporté par un des organismes dont la liste sera fixée par décret en Conseil d’État ;
- ou si le logement est loué à un étudiant ne bénéficiant pas d’une bourse de l’enseignement supérieur.


6- Restitution du dépôt de garantie en cas de mutation de l’immeuble loué.
L’article 22 de la loi du 6 juillet 1989 est complété par un alinéa ainsi rédigé : "En cas de mutation à titre gratuit ou onéreux des locaux loués, la restitution du dépôt de garantie incombe au nouveau bailleur. Toute convention contraire n’a d’effet qu’entre les parties à la mutation. " Nous vous rappelons que suivant la jurisprudence de la Cour de cassation, la restitution du dépôt de garantie incombait jusqu’ici au bailleur originaire, ce qui ne facilitait pas la tâche du locataire…


Et encore beaucoup d'autres dispositions… A suivre dans notre prochain article.
IMMOBILIER : quid du dispositif fiscal

IMMOBILIER : quid du dispositif fiscal " Loi SCELLIER " ?

12/03/2009

Et si vous effaciez vos impôts ? : c'est possible !


La solution : la loi SCELLIER


Le gouvernement est toujours confronté à un manque récurrent de logements, estimé par les spécialistes à plus de 1 million, principalement dans et autour des grandes agglomérations. De plus, depuis quelques mois, la crise économique touche également le milieu du bâtiment. Depuis le 01/01/2009, 2 lois ont été adoptées pour permettre d'apporter une solution à cette situation : le dispositif CARREZ et plus particulièrement le dispositif SCELLIER.


Le gouvernement permet aux contribuables de devenir de véritables acteurs économiques, des investisseurs, en contrepartie d'avantages fiscaux importants. L'état est gagnant car cela crée de l'emploi, comble en partie le manque de logement et génère de la TVA. L'investisseur privé est content car cela lui permet de diminuer fortement ses impôts (jusqu'à les ANNULER !) et lui permet de créer ou consolider son patrimoine. Ces dispositifs exceptionnels sont sans commune mesure avec ceux qui existaient déjà dans ce domaine.


Principe du dispositif Scellier :


UN CADEAU DE 37% SUR LE PRIX D'ACHAT : Toute personne physique qui acquiert un logement neuf et s'engage à le louer pour une durée de 9 ans minimum, peut déduire de ses impôts 25% du montant de l'acquisition pendant 9 ans, puis 2% par an pendant 6 ans, soit 12 % en deux périodes de 3 ans facultatives, soit un total de 37% du prix de revient de l'acquisition.


JUSQU'À 52,1% D'ABATTEMENT SUR LES LOYERS PERCUS : Il bénéficie également d'un abattement de 30% sur les loyers bruts, pendant toute cette durée, qui avec un montage optimisé, permet d'obtenir un déficit foncier imputable sur ses revenus imposables. Dans le cas de revenus fonciers et d'une TMI à 40%, cela procure une économie d'impôt de 52,1% supplémentaire sur la somme imputée. (CSG/CRDS sur revenus fonciers : 12,1%).


Ce dispositif est applicable sur toute acquisition faite (acte notarié faisant foi ) en 2009 et 2010.
Pour tout acte en 2011 et 2012, le montant de la première période passe de 25 à 20%, la deuxième période et l'abattement des 30% demeurent quant à eux inchangés.


Le montant de l'acquisition est plafonné à 300.000 Euros par an et un seul logement. Une acquisition peut être effectuée tous les ans soit 1.200.000 Euros en quatre ans, ce qui procurera à la quatrième année une économie d'impôt de 33.333 Euros. Rappelons pour mémoire que le plafond de l'économie d'impôt est de 25.000 Euros + 10% du revenu net imposable. Nous sommes ici à 33.333 Euros !


Avantage du dispositif Scellier :


Contrairement aux dispositifs précédents, le dispositif SCELLIER donne droit à une réduction d'impôts directe et l'économie n'est plus fonction du taux marginal d'imposition. En faisant le choix d'un montage optimisé et sécurisé, l'acquéreur peut ainsi se créer ou accroître son patrimoine pour quelques dizaines d'Euros par mois, tout en protégeant sa famille et en préparant sa retraite.


Dans le cas d'une hypothèse de revente à 15 ans, en prenant une revalorisation du bien volontairement basse d'à peine 2% par an, pour obtenir le même capital, il faudrait placer cette participation mensuelle à plus de 14% l'an, net d'impôts. Impossible par les temps qui courent ! (ou alors, il faut appeler Madoff…).


Nous mettons la compétence et le sérieux de nos équipes spécialisées à votre service afin de vous apporter toutes les informations nécessaires pour la réalisation d'un montage clé en main.


Contactez-nous pour une étude personnalisée GRATUITE > cliquez ici

IMMOBILIER : nous sommes sur Facebook

IMMOBILIER : nous sommes sur Facebook

01/03/2009

Retrouvez HAUSSMANN Prestige sur Facebook


Consultez notre Groupe sur Facebook ici> cliquez ici
IMMOBILIER : un véritable service avant tout  !

IMMOBILIER : un véritable service avant tout !

21/02/2009

Le mot "SERVICE" chez HAUSSMANN PRESTIGE


- DISPONIBILITE : nos conseillers sont toujours joignables
Nos clients peuvent joindre directement leur conseiller de 8h00 à 22h00 et 7 jours sur 7. Nous organisons leurs visites 7 jours sur 7, dimanche compris.

- EFFICACITE : interlocuteur unique dédié
A chaque client son conseiller personnel, qui suivra son dossier de A à Z et s'occupera pour lui de l'ensemble de son projet immobilier.

- COMMUNICATION : compte rendu détaillé
Après chaque visite un compte rendu détaillé est envoyé par email au vendeur. Une fois par semaine, son conseiller lui adresse un point sur l'ensemble des démarches effectuées.

- CONFIDENTIALITE : elle est essentielle...
Nos clients savent qu'ils peuvent compter sur notre totale discrétion. C'est un point essentiel.

- HONNETETE / FRANCHISE : la clef d'une vente réussie
Une vente réussie nécessite que vendeur et acquéreur soient satisfaits et pas seulement l'une des deux parties. Honnêteté et franchise sont des valeurs cultivées chez nous.

- CONFIANCE : la récompense
Sans elle rien n'est possible. C'est aussi la récompense de notre travail accompli. Nos clients nous recommandent, c'est la meilleure preuve d'une mission réussie.


Vous souhaitez nous parler de votre projet immobilier ?> cliquez ici
Inter-cabinet, inter-agence, fichier commun : comment ça marche ?

Inter-cabinet, inter-agence, fichier commun : comment ça marche ?

14/02/2009

Vous entendez parfois (hélas, pas assez souvent) parler d'inter-cabinet, d'inter-agence ou encore de fichier commun. Qu'est-ce donc que tout cela ? Quelles sont les "règles" ? Comment ça marche ?

Inter-cabinet / inter-agence : se dit d'une affaire (vente ou location) traitée en commun par 2 (ou +) agences immobilières. Exemple classique : l'agence "A" a le client acheteur, l'agence "B" a le bien à vendre. Les deux agences s'entendent pour se répartir équitablement les honoraires prévues dans le mandat, évitant ainsi au client de payer les honoraires de "A" + les honoraires de "B". La coutume veut qu'à travail égal dans une affaire en commun, les 2 agences se répartissent à 50/50 les honoraires prévus au mandat de vente.

Fichier commun : mode de travail collaboratif (assez récent en France… encore hélas…) qui veut que plusieurs professionnels de l'immobilier décident de mettre en commun tout ou partie de leur portefeuille d'affaires à vendre, permettant ainsi à chacun d'entre eux d'avoir, pour ses propres clients, accès à l'ensemble des affaires à la vente du groupe hétérogène ainsi composé. Conséquence évidente : chaque agent membre de ce groupe dispose d'un catalogue d'affaire à la vente beaucoup plus important à proposer à ses propres clients acheteurs. La répartition des honoraires entre les membres de ce groupe est alors gérée par des règles d'inter-cabinet (cf. supra).

Avantages : l'efficacité accrue du "service immobilier" rendu au client : plus de choix, plus vite, moins de recherches à effectuer, moins de temps perdu.

Inconvénients : il n'existe pas UN mais DES fichiers communs en France. Les plus efficaces étant par définition les plus importants, les plus fournis (SIA et FFIP), mais aussi ceux permettant les règles de partage les plus souples entre les différents membres (FCIP > http://www.le-fci.fr ).

En résumé, nous demeurons persuadés que la meilleure façon de travailler est d'accepter de travailler en commun : non pas les uns contre les autres, mais les uns AVEC les autres. Nous acceptons donc, sur l'ensemble de nos affaires, les inter-cabinets demandés par nos confrères, quel que soit le nom de leur enseigne. C'est le principe fondateur de l'ALLIANCE France immobilière. A bon entendeur...

Pour plus d'informations sur le FCIP > cliquez ici

Pour plus d'informations sur l'ALLIANCE France immobilière > contactez-nous

T.V. : Haussmann Prestige... c'est WATCHA !

T.V. : Haussmann Prestige... c'est WATCHA !

31/01/2009

Haussmann Prestige à la télévision : c'est WATCHA !

WATCHA, le magazine des privilèges et des privilégiés, c'est sur JIMMY.

Insolite, inabordable, inaccessible et parfois inutile, c’est dans WATCHA. Juliette Arnaud débarque sur JIMMY avec toute son énergie et son énorme personnalité. Elle explose tous les codes de la voix off en prêtant son talent au magazine WATCHA. Elle donne son avis, assume ses idées, bref elle est WATCHA !

Et apparemment, HAUSSMANN PRESTIGE aussi, c'est WATCHA ! … Regardez plutôt…


Vous voulez voir ou revoir l'émission ? > cliquez ici
Meilleurs voeux - Happy New Year

Meilleurs voeux - Happy New Year

29/12/2008

Meilleurs voeux - Happy New Year


L'ensemble des équipes d'HAUSSMANN PRESTIGE PARIS vous adresse ses meilleurs voeux pour 2009.


All our team wishes you a Very Happy New Year and all the Best.
IMMOBILIER : qui achète en ce moment à Paris ?

IMMOBILIER : qui achète en ce moment à Paris ?

15/11/2008

Acheter en France est-il "à la mode" ? Si Oui, pour qui ?

Y'aurait-il une "mode française" dans le monde de l'immobilier ? Tout porte à le croire en effet. Tâchons d'examiner les courants actuels que nous constatons dans l'immobilier haut de gamme.

Les Italiens :
- Toujours les plus nombreux acheteurs à Paris. On surnomme d'ailleurs le 1er arrondissement de Paris "Little Italy" (la petite Italie).
- Profil des biens recherchés : petites surfaces avec de belles vues

Les Russes :
- Un peu moins en grâce en ce moment à cause d'un marché boursier très difficile à Moscou. Le profil des clients Russes acheteurs a beaucoup changé ces derniers mois : moins "jet-set" et plus "industriels" de façon générale.
- Profil des biens recherchés : triangle d'or et Paris 16ème, entre 150 et 250 m². Belles parties communes obligatoires, zéro travaux à prévoir de préférence.

Les "pays pétroliers" :
- Retour en force des acheteurs en provenance des Emirats Arabes Unis, de Dubaï, du Qatar et autre Bahrein.
- Profil des biens recherchés : Paris 8ème, Paris 16ème et Neuilly sur des surfaces rarement inférieures à 300 m², avec des contraintes comme par exemple une salle de bain par chambre ou un niveau de sécurité important dans l'immeuble.

Les "nouveaux arrivants" :
- Arrivée d'Asie de nouveaux acheteurs en provenance d'Inde, du Laos et de Corée.
- Arrivée aussi des Bulgares, Ukrainiens et Yougoslaves.
- Augmentation du nombres d'acheteurs Belges, Suisses et Luxembourgeois.

Les "nouveaux sortants" :
- Diminution massive du nombre des acheteurs Hollandais, Anglais et Américains.

Ces constatations sont issues de l'ensemble des demandes de recherche et d'achat qui nous sont parvenues durant ces 6 derniers mois.

Auteur : Richard BELLANGER

Vous avez vous aussi une demande ? > cliquez ici
IMMOBILIER : 100% de sécurité pour garantir vos loyers : la GRL

IMMOBILIER : 100% de sécurité pour garantir vos loyers : la GRL

02/11/2008

La "G.R.L.", qu'est ce que c'est ? Comment ça marche ?

Locataires impécunieux ou de mauvaise foi sont la hantise des propriétaires bailleurs. Comment donc protéger son investissement locatif à moindre frais ? La solution : la GRL...

La GRL est une assurance payante mise en place par l'Etat et le 1% logement.

Elle garantit les loyers au propriétaire bailleur en cas d'impayé pendant toute la durée du bail de son locataire. Elle est plafonnée à 2300 Euros par mois. Elle le garantit en outre en cas de détérioration de son bien (à hauteur maximale de 7700 Euros par sinistre et par logement).

Coût de cette assurance : elle coûte entre 1,8% et 2,5% du montant des loyers (charges incluses).

Afin de pouvoir la souscrire, vos locataires doivent justifier gagner au moins 2 fois le montant du loyer (et pas plus de 3 fois ce dernier s'ils sont en CDI), ne pas avoir de caution, ne pas avoir connu plus de 2 mois d'impayés de loyer durant les 6 derniers mois.

Pour plus de renseignements > cliquez ici

CREDIT IMMOBILIER : récits d'expériences vécues la semaine dernière...

CREDIT IMMOBILIER : récits d'expériences vécues la semaine dernière...

01/11/2008

- A entendre les médias, les banques ne prêtent plus : c'est faux !
- A écouter votre banquier, il ne faut pas emprunter : c'est faux !

Les banques ne prêtent plus, c'est l'assèchement des crédits = FAUX, on vous raconte...

FAIT N°1 > Nous avons la semaine dernière obtenu un prêt à 110% (achat + frais de notaires) sur 30 ans à un taux tout à fait correct pour un client âgé de 34 ans, marié, un enfant. Son endettement est de 35%. Ce même client s'était rendu dans 2 banques de son propre chef et s'était vu répondre : "Désolé, mais on ne peut pas prendre votre dossier, vous dépassez les 33% d'endettement, merci, au revoir."


FAIT N°2 > Nous avons la semaine dernière obtenu un prêt relais (auprès d'une banque parisienne de nationalité étrangère) pour un client à hauteur de 80% de la valeur vénale de son bien à vendre. La même semaine nous lisions dans la presse que désormais les prêts relais ne sauraient être supérieurs à 50% du prix du bien. No comment...


FAIT N°3 > Plus grave encore, un de nos clients nous a rapporté qu'en allant voir son banquier, son compromis de vente sous le bras, pour lui demander un crédit immobilier, ce dernier lui avait répondu que ça n'était pas le moment d'acheter, qu'il devrait "faire casser" son compromis et reporter son acquisition car de toute façon sa banque ne le financerait pas.

Permettez-moi de m'interroger sur la loyauté et la probité de certains banquiers. Je crois pouvoir affirmer que les faits récents ont démontré que les banquiers n'étaient pas des professionnels de l'immobilier... (ndlr: et parfois même de la bourse non plus…). Doit-on rappeler à ce banquier qu'en agissant ainsi il s'entremet dans une transaction immobilière au sens de la Loi Hoguet règlementant les professions immobilières ? Doit-on l'attraire en concurrence déloyale ?


Amis banquiers, s'il vous plait, respectez notre travail et la volonté de nos clients. Que vous ne puissiez plus, en ce moment, financer les "gros dossiers" (plus de 20 Millions d'euros par dossier), quelque soit la surface financière de nos acquéreurs, nous le concevons aisément. Mais restez à votre place et ne vous entremettez pas dans une négociation immobilière qui s'est parfaitement bien déroulée entre un vendeur content et un acquéreur heureux. Merci.

Auteur : Richard BELLANGER
IMMOBILIER : Le moral reviendrait-il aux États-Unis ?

IMMOBILIER : Le moral reviendrait-il aux États-Unis ?

28/10/2008

IMMOBILIER : Le moral reviendrait-il aux États-Unis ?

24-10-2008 - Statistiques économiques
USA : rebond des ventes de logements anciens en septembre (investir.fr)


Les ventes de logements anciens ont progressé de 5,5% en septembre aux États-Unis au rythme annualisé de 5,18 millions d’unités, après une baisse 2,2% en août, selon les chiffres publiés par l’Association nationale des agents immobiliers (NAR). Le consensus établi par Reuters tablait sur 4,93 millions d’unités en rythme annualisé le mois dernier, après 4,91 millions en août. Par rapport à septembre 2007, les ventes ont progressé de 1,4%.

Le stock de logements toujours en vente a diminué de 1,6% à 4,266 millions d’unités en septembre, correspondant à 9,9 mois de ventes.

Enfin, le prix médian des maisons a diminué de 5,7% à 191.600 dollars.
Sur un an glissant, ce prix a diminué de 9%.

27-10-2008 - WASHINGTON, Source AFP
USA: les ventes de logements neufs repartent en hausse en septembre (+2,7%)


Les ventes de logements neufs aux États-Unis sont reparties en hausse en septembre, de +2,7% par rapport à un très faible mois d'août, pour s'établir à 464.000 unités (en rythme annuel), selon les premières estimations du ministère américain du Commerce publiées lundi.

Les analystes tablaient en moyenne sur une quasi-stabilité des ventes, à 458.000 unités.

Source de l'article : Jean-Pascal MOREL (VIADEO) – Email : frenchjpm62@free.fr
Le

Le "HOME STAGING" : qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert ?…

13/10/2008

Le "HOME STAGING" : qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert ?…

- Vous allez vendre votre maison, votre appartement ?
- Vous voulez vendre vite, et bien ?


Savez-vous que vos visiteurs se font une idée sur votre bien dans les premières 90 secondes ?

Savez-vous que 90% d'entre eux sont incapables d'imaginer ce que sera le lieu "avec une nouvelle moquette, avec une autre couleur, avec d'autres meubles" ?

Savez vous qu'il existe des techniques marketing éprouvées pour mettre en valeur un bien et en faciliter la vente, sans négociation, sans délai ?

Mettre en valeur, vous y pensez ... mais comment faire ?

Le Home Staging, c'est préparer votre bien immobilier pour faciliter et/ou provoquer le coup de coeur chez l'acheteur.


HAUSSMANN PRESTIGE PARIS offre à ses clients en exclusivité une prestation complète de Home Staging pour valoriser et favoriser la vente de leur bien immobilier.
Consultez-nous.

Pour plus de renseignements > cliquez ici

RE/MAX : le géant, N°1 mondial de l'immobilier, arrive en France…

RE/MAX : le géant, N°1 mondial de l'immobilier, arrive en France…

28/09/2008

On s'en doutait, on le savait, on l'attendait... ça y est, le géant arrive ! RE/MAX, le N°1 mondial de l'immobilier, s'apprête à conquérir la France, dernier "grand pays Européen" où RE/MAX n'était pas encore installé. La montgolfière (aux couleurs bleu, blanc, rouge, c'était prédestiné !) s'apprête à prendre son envol dans l'hexagone.

Petit rappel à l'attention de ceux qui ne connaissent pas encore RE/MAX :

RE/MAX dans le monde c'est :
- 34 ans de croissance ininterrompue
- Plus de 7 000 agences immobilières
- Plus de 120 000 conseillers dans 65 pays

RE/MAX dans en Europe c'est déjà :
- 1 500 agences immobilières
- Plus de 10 000 collaborateurs couvrant déjà 35 pays
- Et déjà N°1 en Suisse, en Italie, au Portugal... etc.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore RE/MAX (?), jetez donc un coup d'oeil sur www.remax.com, vous comprendrez...

"Personne au monde ne vend autant d'immobilier que RE/MAX" ®

A suivre... de très très prêt.

Richard BELLANGER

Pour plus de renseignements sur RE/MAX en France > cliquez ici

Ce qu'ils disent sur le marché immobilier et le crédit immobilier…

Ce qu'ils disent sur le marché immobilier et le crédit immobilier…

07/09/2008

Baudouin PROT – Directeur Général de BNP Paribas
Source : Challenge – 4 Septembre 2008

"A ce jour, il n'y a pas de credit crunch (baisse générale de la distribution de crédits)…"

"… je suis convaincu que l'investissement immobilier conserve toute sa place dans un patrimoine, mais à condition d'être plus que jamais sélectif sur la qualité du bien et sa valeur d'usage."

Jacques ATTALI – Economiste
Source : M6 – Capital – 7 Septembre 2008

"Les prix de l'immobilier dans les villes ne vont pas baisser…"

"D'un point de vue mondial, à Paris les prix sont raisonnables…"

Jean-Marc PETER – Directeur Général Adjoint de SOFIDY
Source : Challenge – 4 Septembre 2008

"Les stocks (ndlr : de mètres carrés de bureaux), de l'ordre de 3 millions de m² aujourd'hui, ne représentent que la moitié des montants atteints à la veille de la crise de 1990. Inutile donc de trop se poser la question du bon moment pour investir."

Source : Magazine CAPITAL – Septembre 2008
"Ne vous attendez pas à une baisse des prix dans Paris…"

Source : Nouvel Observateur – Septembre 2008
"Sur la période du 1er janvier au 1er septembre 2008, les délais de vente ont globalement progressé de 10% par rapport à la même période 2007, mais l’on constate que la tendance juin/ juillet/ août est à l’amélioration de ces délais par rapport au 1er trimestre 2008. La proportion des acheteurs CSP « Cadres Supérieurs », qui avait tendance à baisser en 2006 et 2007, remonte et se stabilise autour de 15% en 2008. La répartition des achats en fonction de leur destination finale voit se renforcer les achats de résidences principales et les acquisitions à titre de placement."

À Paris, l'immobilier de luxe ne connait pas la crise.

À Paris, l'immobilier de luxe ne connait pas la crise.

27/08/2008

À Paris, l'immobilier de luxe ne connait pas la crise.

Galvanisé par la présence renforcée des étrangers, l'immobilier haut de gamme prospère toujours autant dans la capitale française.

Il convient à cet égard de souligner l'apparition significative de nouvelles nationalités d'acheteurs tels que les Argentins, les Bulgares, les Indiens, les Coréens ou les Thaïlandais, ainsi qu'une croissance marquée des Chinois, Brésiliens, Italiens, Russes et Saoudiens, toujours très présents à Paris.

Cette croissance correspond de façon quasi parfaite à celle du nombre des millionnaires constatée annuellement par le magazine Forbes dans chacun de ces pays, le monde n'ayant jamais compté autant de millionnaires qu'aujourd'hui.

Effet induit de la mondialisation, ou devrait-on dire "globalisation", l'arrivée sur le sol français de fortunes étrangères soutient localement ce marché de niche. La France, et tout particulièrement Paris, est et demeurera toujours aux yeux des étrangers la référence absolue du luxe, de la qualité et du savoir-vivre. Seule nouveauté notable : ce rêve est désormais à la portée de leurs bourses…

Si Paris devient chère pour les français, elle demeure attractive pour les clients étrangers. Rappelons ici que comparativement aux tarifs constatés à New-York ou Londres, nos quelques 8.500 euros de moyenne au mètre carré font figure de prix soldés. Un bel immeuble Moscovite se négocie aux alentours de 40.000 euros le mètre carré, tandis qu'à Monaco vous ne trouverez rien d'équivalent en dessous de 60.000 euros le mètre !

Le marché de nos provinces ne doit pas d'avantage être négligé puisqu'il est à noter que ces nouveaux arrivants commencent aussi à s'intéresser à nos belles régions, les demandes augmentant dans les zones telles que le Pays Basque, la Normandie et la Bretagne.

Il en est ainsi sur tous les marchés de la planète, c'est la rareté qui fait le prix, et les beaux produits sont rares. Pourtant, les multimillionnaires sont eux de plus en plus nombreux et toujours aussi friands du luxe et du raffinement français.

Il est cependant de notre responsabilité à tous que cette belle image de la France à l'international perdure, nos services devant eux aussi se montrer à la hauteur des exigences justifiées de ces clients d'exception.

Richard BELLANGER
bellanger@haussmannprestige.com
Protection du patrimoine personnel de l'entrepreneur individuel

Protection du patrimoine personnel de l'entrepreneur individuel

15/08/2008

La loi pour l’initiative économique d’août 2003 a institué le principe de l’insaisissabilité de la résidence principale de l’entrepreneur individuel. Elle permet à une personne physique exerçant une activité commerciale, artisanale, agricole ou indépendante de déclarer devant notaire ses droits sur sa résidence principale insaisissables. Ce qui la met à l’abri des poursuites de créanciers professionnels en cas de difficultés.


Dorénavant, avec la loi de modernisation de l’économie, tous ses biens fonciers, bâtis ou non, sont protégés s’ils ne sont pas affectés à un usage professionnel.


Si le bien a un usage mixte, seule la partie affectée à l’habitation est protégée. La déclaration devant notaire est alors accompagnée d’un état descriptif de division.


L’entrepreneur individuel peut renoncer à tout moment à l’insaisissabilité de ses biens immobiliers selon les mêmes formes, c’est-à-dire devant notaire.


Cette renonciation peut n’être que partielle (porter sur une partie seulement des biens) ou être faite au bénéfice d’un ou plusieurs créanciers désignés dans l’acte authentique de renonciation, ce qui facilite l’accès au crédit, en offrant des possibilités de gage aux établissements financiers.


En cas de décès, l’insaisissabilité du bien protégé est maintenue jusqu’au décès du conjoint.


Source : Légifrance

Consultez le texte de loi > cliquez ici

Le Pays Basque fait rêver les acheteurs…

Le Pays Basque fait rêver les acheteurs…

11/08/2008

Ah le Pays Basque !… je pourrai vous en parler pendant des heures. "Mon" Pays Basque : j'y suis né, j'y ai grandi. Qui mieux que moi peut comprendre qu'il vous fasse rêver ?…

Anglet : ses sublimes plages, du VVF à la Barre… la Chambre d'Amour et sa sympathique ambiance nocturne, ses tapas… la forêt de Chiberta et ses splendides maisons nichés entre les pins… Comme je vous comprends…

Biarritz : la "belle anglaise", son casino art déco, le mythique hôtel du Palais et sa piscine en terrasse, les petits déjeuners du Royalty, le traditionnel marché (ne surtout pas oublier les tapas du Bar Jean !), les sardines grillées du Port Vieux, les orangettes de chez Henriet, les soirées au "Copa", "Playboy" et autre "Caveau"…

Saint-Jean de Luz : villégiature de Louis XIV, ses irremplaçables macarons, ses rues piétonnes bordés de boutiques colorées, ses restaurants à poisson…

Sans oublier Guéthary, Hendaye, Ciboure, Chantaco… la liste est trop longue. La toute proche Espagne et ses "ventas", les fêtes de Bayonne, les ruelles du "petit Bayonne"…

Mais je m'égare… Pardonnez-moi. Revenons-en au sujet, l'immobilier. Après la mode Tropézienne, les fastes et paillettes de la "french riviera" n'ont semble-t-il plus le vent en poupe. Nous constatons un retour en force aux vraies valeurs : authenticité, beauté, simplicité. Ca tombe bien, c'est la définition même du Pays Basque.

Les demandes afflues mais les élus sont rares.

Il y a ceux qui s'y sont pris avant vous : Laurent Ruquier, Isabelle Hupert, Guy Forget, Diane Tell ("Madame Arostéguy"), Alain Ducasse, Alain Afflelou, Daniel Bouton, Franck Riboud ("Monsieur Mendiburu")… Il y a ceux qui en rêvent mais qui n'ont apparemment pas encore trouvé : Guillaume Durand, le couple Cassel-Belluci (source seloger.com). Mais il y a aussi ceux que le Pays Basque ne veut pas… Par courtoisie nous ne les citerons pas ici.

Comme le titrait Le Point récemment, "Les stars croient choisir le Pays Basque, mais c’est le Pays Basque qui les choisit…"

Alors même si vous n'êtes pas une star, mais si le Pays Basque vous tente, n'hésitez pas à nous contacter pour nous parler de votre projet. En plus d'avoir le plaisir de vous en parler, j'aurai peut-être la joie de vous y installer.

Adishatz !
Richard BELLANGER

Pour nous contacter > cliquez ici


A Paris, l'immobilier de luxe ne connait pas la crise

A Paris, l'immobilier de luxe ne connait pas la crise

09/08/2008

Dopé par les multimillionnaires étrangers, l'immobilier très haut de gamme prospère dans la Capitale. État des lieux d'un marché d'exception épargné par les turbulences financières.

Un quart d'heure pour acheter un appartement à 3 millions d'euros ! Il ne faut en général guère plus de temps à un Russe pour acquérir un somptueux pied-à-terre avec vue sur la Tour Eiffel ! Richard Bellanger, directeur de l'agence HAUSSMANN Prestige Paris connaît bien ces nouveaux investisseurs « parisiens ». « Ils viennent habiter à Paris cinq week-ends dans l'année et pour eux la Capitale se limite aux arrondissements centraux, 6e, 7e, 8e et 16e nord, avec de préférence une vue de carte postale sur la Tour Eiffel, le Champs de Mars, Notre-Dame, ou l'île Saint-Louis ! », observe-t-il. Les cinq premiers arrondissements et la banlieue chic de Boulogne ou Neuilly sont aussi très appréciés.

« Cherchez le pétrole et vous trouverez les clients »
Dans ces quartiers très huppés, ce sont désormais ces multimillionnaires étrangers qui font la loi… et les prix ! Chez Daniel Féau, leader sur ce segment, ils représentaient 70 % des transactions supérieures à 4 millions d'euros à la fin du premier trimestre 2007 ! Quai d'Orsay, dans le 7e arrondissement, un Suisse vient par exemple de s'offrir un magnifique appartement de 630 m², avec un studio de service de 25 m² et un box pour 4 voitures ! Prix total : 9 850 000 euros !
Les Italiens et les Anglais sont aussi nombreux. Les Américains font un retour remarqué. « Mais on observe l'arrivée d'acquéreurs venus de Russie, et des pays de l'ex-bloc soviétique, du Pakistan, d'Extrême-Orient et des pays du Golfe », explique l'agence Daniel Féau. « Cherchez le pétrole et vous trouverez les clients ! » plaisante un responsable d'agence. Nouveaux riches, nouvelles mœurs : ces nouveaux acquéreurs passent rarement des mois à visiter avant de se décider. Pour acheter un appartement de 220 m² à 4,2 millions d'euros, un jeune Japonais de 27 ans ne s'est pas embarrassé. « Madame a choisi et Monsieur a visité 5 minutes avant de signer », raconte la responsable de la transaction. A plus de 19 000 euros/m², il était pourtant bien au-dessus des prix du marché !
Les ventes à plus 4 millions d'euros en hausse de 50 %
En 2007, au-delà de 4 millions d'euros, les biens vendus par Daniel Féau se sont négociés en moyenne 16 500 euros/m². Entre 2 et 4 millions d'euros, il fallait compter 11 000 euros/m². Mais ces tarifs ne découragent pas les acheteurs, bien au contraire. L'agence a enregistré une hausse de 80 % des transactions entre 2 et 4 millions et de 50 % pour celles supérieures à 4 millions d'euros, cette année.
Et les prix résistent bien à la conjoncture. « Ce marché va à contre-courant de ce qui se passe en province et en périphérie parisienne où le nombre de ventes a tendance à baisser et où les prix stagnent », souligne Charles-Marie Jottras, président de Féau. « C'est un marché qui ne connaît pas la crise », confirme Richard Bellanger. La hausse des taux d'intérêt n'est pas un souci pour cette clientèle richissime ! Et dans la capitale française, les biens à la hauteur de leurs exigences ne sont pas si nombreux.
De l'ancien ou rien
A Paris, en effet, pas question de détruire un immeuble haussmannien pour construire des résidences modernes très haut de gamme comme à Londres ou à New York. « Ce marché échappe totalement aux promoteurs immobiliers. Depuis 1930, on ne construit plus de luxe à Paris, mais que des cages à lapins avec 2,5 m sous plafond », déplore Charles-Marie Jottras. Il faut une vente, ou une succession pour qu'une nouvelle offre se profile. Pourtant, les multimillionnaires, eux, sont de plus en plus nombreux et toujours aussi friands de la Capitale « du luxe et du raffinement » et de son marché immobilier « relativement bon marché », explique Richard Bellanger. Eh oui, comparés aux tarifs de New York, Londres ou Beverly Hills, 11 000 euros/m² sont une bagatelle !
« A Moscou, on ne trouve rien à moins de 40 000 euros/m² dans les zones sécurisées, A Monaco, il faut compter en moyenne 70 000 euros/m² ! » remarque Charles-Marie Jottras. Mais à ce niveau de revenus, quand on aime, on ne compte pas ! « C'est avant tout un achat coup de cœur », rappelle Richard Bellanger. « Si l'appartement leur plaît, ces investisseurs peuvent très bien acheter un logement de 200 m² alors qu'ils en cherchaient seulement un de 70 m² ». Et puis, c'est tellement pratique pour aller faire ses courses avenues Montaigne

Article: Claire Planchard
Source: http://www.01men.com

"La bourse ou... l'immobilier !?" - Billet d'humeur

02/08/2008

Vous regardez la télévision ? Vous lisez le journal ?... Vous avez donc le cafard, c'est normal. A moins d'être en vacances sur une île déserte (et nous vous souhaitons du soleil), il est actuellement difficile d'échapper à la morosité ambiante.

Côté finance, les banques américaines déposent le bilan pendant que les banques françaises durcissent sévèrement leurs conditions d'octroi de prêts (pourtant à taux fixes). Le pétrole joue au yoyo (étonnamment quand son prix baisse il ne baisse pas à la pompe), le CAC 40 ne cesse de "rebondir" et pourtant, à lire la presse de ce jour, les entreprises françaises vont bien. Est-ce donc si typiquement français que de se plaindre sans cesse ? La "râlerie" serait-elle génétiquement gauloise ?

En l'état, votre choix est simple : la bourse ou l'immobilier ?

Vous devinerez sans mal notre réponse, notre intérêt ne pouvant être que trop maladroitement dissimulé... Tâchons cependant de regarder la chose avec un tant soit peu de lucidité et d'objectivité. Toutes les vérités sont bonnes à dire mais surtout à entendre. Voici quelques bonnes raisons de garder raison :

- L'immobilier a toujours été et sera toujours une valeur refuge : la belle pierre est solide.
- L'investissement immobilier sur moyen et long terme est toujours gagnant.
- Les fondamentaux actuels ne sont pas du tout ceux d'une crise immobilière mais d'une crise bancaire (à faible incidence sur la France).
- Le ralentissement du volume des transactions est en majeure partie causé par l'attentisme des acheteurs et non pas par les refus des prêts immobiliers (qui n'ont augmentés que de quelques pourcents).
- Paris (pour ne citer que cette ville, pardonnez-moi compatriotes provinciaux), est encore très largement sous évaluée d'un point de vue immobilier mondial : les autres capitales sont plus chères.
- La France, dans son ensemble, attire toujours autant de touristes et véhicule à l'étranger une image valorisante de beauté et de qualité, gage de sécurité pour les investisseurs.
- Les fonds d'investissement continuent d'acheter de l'immobilier en France.

Il est donc grand temps de relever la tête et d'avancer. La France est un pays d'entrepreneurs, ne nous laissons pas aller à la morosité ambiante et retroussons tous nos manches. Collaborons, innovons et travaillons plus. L'avenir n'en sera que plus radieux.

Un nouveau diagnostic obligatoire : l'électricité

Un nouveau diagnostic obligatoire : l'électricité

26/07/2008

On les attendait, les voici : les arrêtés définissant les modalités du futur "diagnostic électricité" viennent de paraitre au Journal Officiel.

Ce diagnostic, qui entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2009, aura pour objet de renseigner le futur acheteur d'un immeuble à usage d'habitation sur l'état de l'installation intérieure d'électricité et mettra, nous l'espérons, fin aux mauvaises surprises trop souvent découvertes postérieurement à l'acquisition : absence de connexion à la terre, coffret électrique défaillant, absence de disjoncteur différentiel, mauvais ampérages etc.

Une sécurité de plus au bénéfice des acquéreurs.

Pour consulter ces 2 arrêtés :

Consultez l'Arrêté N°1 > cliquez ici

Consultez l'Arrêté N°2 > cliquez ici

Promesse ou compromis : quelle différence ?

Promesse ou compromis : quelle différence ?

28/06/2008

1. Le promesse unilatérale de vente

Aux termes de la promesse unilatérale de vente le vendeur (nommé le promettant) s’engage à vendre un bien à un prix déterminé au candidat acquéreur, sans que celui-ci prenne l’engagement d’acheter. Le candidat à l’achat (nommé le bénéficiaire de la promesse) verse une indemnité d’immobilisation. Il dispose d’un délai de 7 jours pour se rétracter et d’un délai déterminé dans la promesse pour faire connaître officiellement au promettant sa décision d’acheter.

Option :

Si, dans le délai qui lui est imparti, le bénéficiaire décide d’acquérir, il doit lever l’option selon les modalités définies dans la promesse (lettre recommandée avec demande d’avis de réception). Chacune des parties est alors définitivement engagée et la vente est parfaite.
Si le bénéficiaire ne lève pas l’option dans ce délai, l’indemnité d’immobilisation est acquise au promettant et chacune des parties libérée de tout engagement.

Enregistrement :

La promesse unilatérale de vente établie sous seing privé (c'est-à-dire autrement que par acte notarié) doit obligatoirement être enregistrée dans les 10 jours de sa signature sous peine de nullité. L’enregistrement s’effectue à la recette des impôts du domicile de l’une des parties. Coût d'enregistrement fixe : 125 €


2. Le compromis de vente (ou promesse synallagmatique de vente)

Le compromis de vente est fondamentalement différent de la promesse unilatérale. Il engage les deux parties et manifeste de façon plus certaine leur réel désir de faire affaire. Aux termes du compromis, le vendeur s’engage à vendre et l’acquéreur s'engage à acheter. La vente est définitive exception faite pour l’acheteur de se rétracter dans les 7 jours suivant la signature du compromis et exception faite du cas ou au moins une des conditions suspensives n'est pas réalisée (levée). Le transfert de propriété est quant à lui reporté à la date de signature de l’acte notarié définitif.

Versement d’une somme d’argent au compromis :

Le compromis détermine la sanction que subira la partie défaillante en cas de refus par elle de régulariser l’acte malgré la réalisation des conditions suspensives. Sa signature s’accompagne du versement par l’acquéreur d’une somme d’argent (de 5 à 10 % du prix en général) entre les mains d’un tiers (le notaire, ou l'agent immobilier si ce dernier dispose d'un compte séquestre).

En pratique, ce versement est qualifié de clause pénale dans la quasi-totalité des compromis de ventes. Aucune des parties ne peut revenir sur son engagement. La somme versée par l’acquéreur sera conservée par le vendeur à titre de dommages et intérêts si l’acquéreur ne signe pas l’acte. De plus, le vendeur est en droit de poursuivre l’acquéreur et de demander la passation de l’acte de vente en justice : le juge prononce alors la vente. Si le vendeur refuse de réitérer l’acte, l’acheteur peut faire prononcer la vente par voie judiciaire et obtenir le versement de dommages et intérêts au titre du préjudice subi.

Pour obtenir notre aide > cliquez ici

L'offre d'achat : quel engagement ?

L'offre d'achat : quel engagement ?

25/06/2008

C'est une des questions récurrentes qui nous est posée. Vous êtes acheteur(s), vous avez visité un bien qui vous plait, vous aimeriez bien faire une proposition mais vous hésitez car vous ne savez pas exactement à quoi vous engage la rédaction écrite d'une offre d'achat. Voici la réponse.

L'offre d'achat (ou "proposition d'achat") est, au sens juridique du terme, un avant-contrat. Il est unilatéral tant que vous êtes le seul à l'avoir signé, il devient synallagmatique ("bilatéral", générant des engagements réciproques) quand il est contresigné par le vendeur.

3 cas possibles :

- L'offre écrite refusée par le vendeur : vous êtes libres, lui aussi. C'est la mission de votre agent immobilier de négocier pour faire en sorte que la demande rencontre l'offre sur un prix commun accepté par les parties. L'offre est refusée, chacun reprend sa liberté. Nous vous recommandons quand même de faire apposer sur votre offre par le vendeur la mention "offre refusée pour un montant de X Euros".

- L'offre écrite non contresignée par le vendeur mais acceptée (à l'oral par exemple) : attention ! La loi (ainsi qu'une jurisprudence constante) exige que la demande et l'offre se soient rencontrées sur "un seul et même acte écrit" pour avoir valeur juridique. Exigez de votre agent immobilier que la mention "Bon pour acceptation de l'offre au prix de X Euros" soient inscrite sur le document écrit contenant votre offre. Faites dater l'offre et faites aussi dater l'acceptation de l'offre. C'est uniquement dans ce cas que vous pourrez empêcher le vendeur de vendre à quelqu'un d'autre qu'à vous, même à meilleur prix pour lui.

- L'offre écrite acceptée par le vendeur : une fois votre offre acceptée le vendeur ne peut plus se désister et refuser de vous vendre. En revanche de votre côté, vous demeurez libre de ne pas acheter. En outre, n'oubliez pas de mentionner sur votre offre les conditions éventuelles : obtention d'un crédit bancaire à hauteur de X Euros, libération des lieux par l'actuel locataire etc. Ces conditions pour être légales doivent être réalisables et ne doivent pas dépendre de votre seul fait.

En résumé, l'offre acceptée sur un seul et même document écrit vaut vente au sens du code civil car il y a "accord sur la chose et sur le prix". Cette vente demeure cependant "imparfaite" car un certain nombre de conditions doivent encore être levées : la constatation de la vente par acte authentique (notaire, obligatoire en France) ou encore l'obtention du prêt bancaire par l'acquéreur…

Chers amis acheteurs, n'ayez pas peur de faire des offres et rappelez-vous qu'en l'état actuel du marché immobilier de très bonnes affaires sont à réaliser. Alors tous à vos stylos !

Pour obtenir notre aide > cliquez ici

Amis acheteurs, c'est le moment de faire de bonnes affaires !

Amis acheteurs, c'est le moment de faire de bonnes affaires !

23/06/2008

Le soleil semble enfin pointer le bout de son nez, la chaleur monte… et vous n'avez toujours pas acheté l'appartement ou la maison de vos rêves ? Pourquoi ? En allumant votre télévision vous avez ressenti un redoutable "coup de blues" : pétrole trop cher, tensions politiques, pouvoir d'achat en berne etc. etc. Vous vous dites que vous allez reporter votre projet d'acquisition. Grave erreur ! C'est au contraire le moment idéal pour faire de bonne affaires, croyez-nous !

Cette morosité ambiante ne pèse pas que sur vous, elle pèse aussi sur les vendeurs… Peut-être commencent-ils à réaliser qu'il faut devenir raisonnables. Eux aussi sont pressés de vendre : ils ont essayé de vendre cher, ça n'a pas marché, ils se sont engagés sur leur future acquisition, ils ont souscrit un prêt relai… la tension financière monte, surtout du côté des vendeurs. A vous de savoir saisir cette opportunité. Comment faire ?

Notre conseil : faites des offres écrites ! Un petit écrit vaut mieux qu'un long discours…

Vous avez repéré un appartement qui vous plait mais vous le trouvez trop cher ? Qu'à cela ne tienne, faites une proposition écrite et exigez de l'agent immobilier qu'il la transmette au propriétaire. Demandez à votre agent qu'il remplisse sa mission (obligation de moyen) et qu'il signifie votre offre au vendeur. Si ce dernier la refuse, que l'agent y fasse apposer la mention "offre d'achat refusée pour 950.000 Euros" . Vous aurez ainsi la preuve que l'agent immobilier l'a transmise au propriétaire. Vous constaterez que le stylo du vendeur va trembler en écrivant qu'il refuse 950.000 Euros (les temps sont durs…).

Ne complexez pas ! : une offre est une offre, même si elle vous semble trop éloignée du prix initialement demandé. Vous verrez, vous risquez d'avoir d'agréables surprises… La période est propice aux excellentes affaires. Croyez-en notre expérience. N'hésitez-pas à nous contacter pour vous aider.

Pour obtenir notre aide > cliquez ici


Une crise immobilière à Paris ?  Notre avis...

Une crise immobilière à Paris ? Notre avis...

13/06/2008

La morosité est ambiante dans tous les secteurs : baisse généralisée du pouvoir d'achat des français, pétrole trop cher, banques en crise financière... Mais qu'en est-il réellement du marché immobilier parisien ? Voici ce que nous avons pu constater ces toutes dernières semaines. Petit bilan...


1. Décalage du prix souhaité par les vendeurs : amis vendeurs, soyez raisonnables si vous souhaitez vendre. Vos exigences financières actuelles sont fondées sur des prix en retard de 8 à 10 mois avec la réalité du marché des acheteurs. Il faut revenir à la raison sans quoi vous ne vendrez pas. Les acheteurs normalement intéressés par votre bien ne seront plus finançables et vous risquez en outre de "griller" la vente de votre bien qui sera resté trop longtemps "à vendre" un peu partout.
Notre conseil : Choisissez UNE SEULE agence en qui vous avez confiance, confiez lui une exclusivité au prix qu'elle aura estimé être le juste prix et vous verrez, vous vendrez en quelques semaines.


2. Crise du financement bancaire : nous le constatons à regret mais nombre d'acheteurs intéressés ne sont plus suivis par leurs banques. Les taux d'endettement des ménages explosent, le banques "gèlent" les accords de prêts, agissant ainsi en régulateur du marché.
Notre conseil : avant toute visite, au commencement de votre projet immobilier, consultez un conseiller en financement pour établir préalablement avec lui votre vrai budget d'acquisition. Sans ce passage obligé, vous risquez ensuite d'être déçus de ne pouvoir acheter le bien que vous aurez mis 3 mois à enfin dénicher et sur lequel vous aurez, en toute bonne foi, fait une offre d'achat.


3. Pas de crise dans le luxe : nous ne constatons pas de crise sur le marché de l'immobilier haut de gamme, dit de luxe. Les acheteurs étrangers soutiennent fortement les prix, Paris demeurant une ville "peu chère" comparativement à Londres, Moscou, Luxembourg, Dublin ou Genève.


4. Les acheteurs sont toujours là : la demande à l'achat est toujours très forte. Les acheteurs cherchent toujours, le marché est tendu, seule la fluidité fait défaut. Amis vendeurs, suivez nos conseils de raison et vous aurez une agréable surprise.


En conclusion, gardez le moral, les beaux jours arrivent !

Pour plus d'informations > consultez-nous

Vous déménagez ? Faites vos démarches en ligne sans vous déplacer.

Vous déménagez ? Faites vos démarches en ligne sans vous déplacer.

07/06/2008

Ce service gratuit et facultatif vous permet en quelques clics de déclarer à plusieurs organismes de votre choix votre changement de résidence principale et celui des personnes déménageant avec vous.

Les organismes choisis prendront en compte votre nouvelle adresse et, le cas échéant, vous accompagneront dans les démarches complémentaires à effectuer.

Plus besoin de vous déplacer ni d'écrire à toutes les administrations.
Pratique non ?

Pour plus d'informations > cliquez ici


Un crédit immobilier sur 40 ans ?

Un crédit immobilier sur 40 ans ?

04/06/2008

L'UCB (Groupe BNP PARIBAS) et le Crédit Foncier (Groupe Caisse d'Épargne) viennent de mettre sur le marché des offres de crédit immobilier sur 40 ans.

Pour l'instant, ces deux établissements bancaires ne proposent que des produits financiers à taux révisables sur tout ou partie de la durée du prêt. D'autres banques réfléchissent déjà à des offres à taux fixe.

La tendance actuelle du crédit immobilier est à l'allongement de la durée d'emprunt. A noter qu'en France, la durée moyenne des prêts immobiliers est passée de 16 ans et 4 mois en 2003 à 20 ans et 6 mois en 2006 (source Meilleurtaux).

Aux risques encourus par les emprunteurs "longue durée", les banques opposent des garanties (dont l'ADIT : assurance décès invalidité temporaire) et des seuils d'endettement maximum rigoureux : 37% pour le Crédit Immobilier de France, 35% pour le Crédit Foncier, 34% pour l'UCB.

Pour plus d'information > consultez-nous
Le droit de préemption sur les fonds de commerces

Le droit de préemption sur les fonds de commerces

30/05/2008

Applicable aux fonds de commerces, aux fonds artisanaux et aux baux commerciaux.

La loi du 2 août 2005 a institué un droit de préemption au profit des communes lors de la cession de fonds artisanaux, de fonds de commerce ou de baux commerciaux. Son décret d'application est paru le 26 décembre 2007.

La mise en œuvre de ce nouveau droit de préemption était soumise à la publication d'un arrêté déterminant le modèle de déclaration d'intention d'aliéner (D.I.A.) relatif à ce type de bien. Cet arrêté est paru au Journal officiel du 1er avril 2008. Le formulaire de cette nouvelle DIA est disponible sur le site : http:/www.developpement-durable.gouv.fr (Formulaires-Urbanisme-Expropriation aliénations).

Le dispositif :

1. Institution du droit de préemption et délimitation du périmètre
Lorsqu'une commune envisage d'instituer le droit de préemption prévu par l'article L. 214-1 du code de l'urbanisme, le maire soumet pour avis le projet de délibération du conseil municipal à la chambre de commerce et d'industrie et à la chambre des métiers et de l'artisanat dans le ressort desquelles se trouve la commune (art R 214-1 c. urb).

2. Champ d'application et exercice du droit de préemption
Ce nouveau droit de préemption s'applique, aux fonds artisanaux, fonds de commerce et baux commerciaux, lorsque les cessions interviennent à titre onéreux.
Il concerne les ventes amiables, les ventes par adjudication (art R 214-7 c. urb), ainsi que les cessions de gré à gré autorisées par le juge commissaire dans le cadre d'une liquidation judiciaire.

A compter de la déclaration faite par le cédant à la commune par lettre recommandée avec demande d'avis de réception, la commune dispose d'un délai de deux mois pour notifier au propriétaire du fonds artisanal, du fonds de commerce ou du bail commercial, sa décision (art R 214-5 c. urb).

Le défaut de réponse de la commune dans ce délai vaut renonciation de sa part à l'exercice du droit de préemption.

3. Rétrocession du bien préempté
La commune doit, dans le délai d'un an à compter de la prise d'effet de la cession, procéder à la rétrocession du bien préempté (art. L 214-2 c. urb.). En cas de rétrocession d'un bail commercial, celle-ci est subordonnée à l'accord préalable du bailleur, qui dispose d'un délai de deux mois suivant la réception du projet d'acte de rétrocession pour faire connaître son opposition. Passé ce délai, le bailleur est réputé avoir accepté la rétrocession.

Source de cet article : S.N.P.I. – Service Juridique

Formulaire de DIA à télécharger ici > cliquez ici
Le droit de préemption urbain (DPU) : qu'est ce que c'est ?

Le droit de préemption urbain (DPU) : qu'est ce que c'est ?

24/05/2008

Très "à la mode" en ce moment, le droit de préemption urbain (D.P.U.) fait beaucoup parler de lui. Nous allons vous expliquer ici son fonctionnement.
Mais rappelons tout d'abord la différence fondamentale entre un droit de préemption et une expropriation :
- dans le cadre d'une préemption : le propriétaire du bien prend l'initiative de vendre mais le bénéficiaire du droit de préemption se substitue à l'acheteur initialement prévu.
- dans le cadre d'une expropriation : le propriétaire n'est pas vendeur et sa dépossession est effectuée d'autorité par l'expropriant.

Voyons maintenant en détail le fonctionnement du DPU.
Une commune ou un établissement public de coopération intercommunale ne peut instaurer sur son territoire le droit de préemption urbain (DPU) que lorsque la commune est dotée d'un PLU (plan local d'urbanisme) ou d'un POS (plan d'occupation des sols).

Ce droit de préemption urbain peut être de 2 sortes : "simple" ou "renforcé" :
- Le droit de préemption simple donne la possibilité à la commune ou à son délégataire d'être prioritaire sur l'achat d'un bien mis en vente.
- Le droit de préemption renforcé permet d'étendre son application à des biens qui en étaient normalement exclus, en particulier aux ventes de lots de copropriété et aux immeubles construits il y a moins de dix ans.

Toutes les ventes de biens immobiliers se trouvant dans des zones où un DPU est instauré doivent préalablement faire l'objet d'une déclaration d'intention d'aliéner (DIA). Cette DIA obligatoire permet à la mairie d'être informée des transactions en cours sur sa zone et donc d'indiquer si elle souhaite ou non exercer son droit de préemption. La mairie dispose d'un délai de 2 mois pour répondre (ce qui explique, entre autre, la durée relativement longue des ventes immobilières en France).

Il faut signaler ici que ce DPU ne peut être appliqué que dans le cadre d'un véritable projet d'intérêt général : par exemple un projet de rénovation de quartiers ou de construction de logements sociaux.

Le montant de la préemption est fixé par le bénéficiaire du droit de préemption, après avis de France Domaine (service public spécialisé). Attention, contrairement à l'avis répandu la mairie n'a absolument pas l'obligation de suivre le "prix du marché".

Le vendeur peut alors, dans un délai de deux mois :
- accepter le prix proposé par la mairie
- refuser de vendre
- demander que le prix soit fixé par un tribunal (consultez alors un avocat spécialisé)

Bien entendu, une commune peut également décider d'acquérir le bien à l'amiable, sans faire usage d'un droit de préemption, en alignant son offre sur le prix demandé par le vendeur. Le prix sera alors versé au vendeur dans les 6 mois de son acceptation de vendre.

De la même manière, si la mairie souhaite exercer son droit de préemption à un prix inférieur à celui demandé par le vendeur, elle doit alors prendre l'initiative d'engager une procédure dite de "fixation du prix" auprès du tribunal de grande instance (TGI).

A noter : il existe désormais un droit de préemption sur les commerces. Nous y consacrerons prochainement un article.

Pour plus de détails sur le DPU > cliquez ici

Et aussi cet excellent site > cliquez ici
Nouveau décret : le diagnostic plomb pour les locations

Nouveau décret : le diagnostic plomb pour les locations

22/05/2008

La législation relative à la recherche des peintures au plomb dans l’habitat vient d’être entièrement modifiée. De nouvelles obligations s’imposent dorénavant aux propriétaires bailleurs, mais aussi aux gestionnaires d’immeubles en copropriété.

A partir du 12 août 2008, un constat de risque d’exposition au plomb sera rendu obligatoire pour la location de tout ou partie d’un bien immobilier ainsi que pour toutes les parties communes des immeubles d’habitation.

Ce constat devra obligatoirement être réalisé par un professionnel indépendant disposant d’un certificat de compétence nominatif et utilisant un appareillage homologué de détection à "fluorescence X".

Lire ici le nouveau décret > cliquez ici

Consultez un spécialiste > cliquez ici
Donations : les nouveautés fiscales de la loi de finances 2008

Donations : les nouveautés fiscales de la loi de finances 2008

21/05/2008

Voici les abattements en matière de donation et de succession applicables à compter du 1er janvier 2008 :

En matière de donation et succession :
- entre parents et enfants : 151 950 Euros
- entre frères et sœurs : 15 195 Euros
- entre tantes, oncles et neveux ou nièces : 7 598 Euros
- au profit de personnes handicapées : 151 950 Euros (sous conditions)

En matière de donation :
- entre époux et partenaires pacsés : 76 988 Euros
- entre grands parents et petits enfants : 30 390 Euros
- entre arrières grands parents et arrières petits enfants : 5 065 Euros
- dons en argent : 30 390 Euros (sous conditions)

Pour plus d'informations, consultez nos notaires partenaires > cliquez ici
Comment acheter de l'immobilier jusqu'à 60% moins cher ?

Comment acheter de l'immobilier jusqu'à 60% moins cher ?

18/05/2008

La solution : le démembrement de propriété. La tendance s'accentue de façon importante ces toutes dernières années du fait de l'augmentation constante des prix au mètre carré.

La propriété immobilière, au sens juridique du terme, est en fait constituée de 2 éléments principaux : la nue propriété (le droit de disposer du bien, de le vendre, mais pas d'y habiter) et l'usufruit (le droit d'utiliser le bien, d'en jouir, d'y habiter ou de le louer).

L'acquisition de la seule nue-propriété d'un bien immobilier peut vous permettre de le payer jusqu'à 60% moins cher (pour les biens neufs), sans compter les déductions fiscales des intérêts de l'emprunt contracté pour se faire.

L'achat de la nue-propriété consiste à donner à un tiers (autrui) pendant au moins 15 ans la jouissance du bien acheté. En acceptant ainsi de "se priver" de la jouissance de son bien pendant cette durée, l'acheteur bénéficie en contre partie d'une remise allant de 50 à 60% sur le prix de son acquisition.

Pendant la durée de son usufruit, le nu-propriétaire peut bien entendu revendre la nue-propriété de son bien. En cas de revente avant la fin de l'usufruit, il bénéficie d'un abattement de 10 % par an sur la valeur, à compter de la 6ème année suivant l'acquisition de la nue-propriété.

S'il patiente et attend la fin de l'usufruit (15 ans), il récupérera la propriété complète de son bien : il pourra ainsi alors l'occuper lui-même, le transmettre gratuitement à ses enfants, le louer, le revendre en percevant une plus-value. Cette plus-value sera totalement exonérée d'imposition dès lors que le bien a été détenu au moins 15 ans.

Les autres avantages fiscaux d'un achat en nue-propriété sont les suivants :

- impôt sur le revenu : comme l'acquéreur de la nue-propriété ne perçoit pas de loyers, il n'a donc pas à les déclarer.
- possibilité de déduire les intérêts d'emprunt de vos autres loyers : si l'acquéreur achète la nue propriété à l'aide d'un prêt immobilier il peut déduire les intérêts d'emprunt de ses revenus fonciers provenant de la location d'autres biens. Un rescrit de l'administration fiscale (daté du 4 décembre 2007) reconnaît cette possibilité.
- les biens possédés en nue-propriété ne sont pas imposables à l'I.S.F.
- la taxe foncière et autres charges de l'immeuble sont à la charge de l'usufruitier

Demandez toujours conseil à votre notaire.

Pour plus d'informations > Cliquez ici
Le Maroc : nouvel eldorado de la résidence secondaire ?

Le Maroc : nouvel eldorado de la résidence secondaire ?

17/05/2008

On le savait, le Maroc attire depuis de nombreuses années les "séniors", accordant un abattement d'impôt sur le revenu pouvant atteindre 80 % dès lors que la pension de retraite est versée sur un compte bancaire marocain. Mais force est de constater qu'il attire aussi les plus jeunes ! La preuve en est tout récemment apportée par l'importante fréquentation du salon de l'immobilier marocain qui vient de se tenir à Paris.

Les avantages sont nombreux : abattement d'impôt sur le revenu (voir supra), exonération au profit des investisseurs des revenus locatifs les 3 premières années et abattement de 40 % les années suivantes, exonération totale de l'impôt sur les plus-values en cas de vente de la résidence principale au-delà de huit ans (15 ans en France), absence totale de droits de succession...

Pour moins de 750.000 euros vous pouvez vous offrir une somptueuse villa de luxe de plus de 600 m² habitables avec 5000 m² de jardin et une piscine en lisière du golf de Marrakech. Côté investissement locatif, vous pouvez acquérir de superbes appartements dans des résidences excellemment bien équipées (piscine, sauna, hammam, tennis et golf…), conserver une à 2 semaines par an d'occupation personnelle, et malgré tout en tirer plus de 7% de revenus locatifs net d'impôts ! Qui dit mieux ? Le tout géré par un gestionnaire de qualité qui s'occupera de louer votre appartement tout au long de l'année en contrepartie d'un bail compris entre 3 et 9 ans.

On peut encore trouver de bonnes affaires à Marrakech, mais nous vous conseillons dès à présent de vous tourner vers Tanger, Tétouan, Fès, Agadir ou encore Casablanca où pour 150.000 Euros vos trouverez de très beaux produits.

Important : ne pas céder à la pratique locale et ancestrale du dessous de table, l'État marocain garantissant la sortie du capital investi au Maroc (plus value comprise !) à la condition de pouvoir prouver le prix payé au jour de l'investissement. Vous auriez alors une mauvaise surprise lors de la revente de votre bien.

Côté transport, pas de soucis, c'est la floraison de printemps dans toutes les compagnies d'aviation dites "low cost". Elles ont massivement investi le territoire marocain et proposent des vols à prix ultra-compétitifs.

Dernier conseil, ne signez rien qui ne soit pas écrit dans votre langue et sans préalablement vous être fait conseiller d'un avocat.

Une video d'information ici > Video sur YouTube

Pour plus d'informations > consultez-nous
Règlementation immobilière : les cartes professionnelles obligatoires

Règlementation immobilière : les cartes professionnelles obligatoires

16/05/2008

La profession d'agent immobilier est strictement règlementée en France. Les textes de référence sont les suivants :
- Loi Hoguet n° 70-9 du 2 janvier 1970
- Décret n° 72-678 du 20 juillet 1972
- Décret n° 2005-1315 du 21 Octobre 2005

Toute personne intervenant en tant qu'intermédiaire dans une transaction immobilière entre un vendeur et un acheteur doit obligatoirement être titulaire d'une carte professionnelle ainsi que des assurances professionnelles idoines (garantie financière et assurance responsabilité civile professionnelle).

En matière de transaction immobilière, les 3 principales cartes sont les suivantes :

1. Carte d'agent immobilier : carte "Transaction sur immeubles et fonds de commerces" (communément appelée "carte T" et anciennement appelée "carte verte"). Elle est délivrée par le préfecture de police du lieu de l'établissement de l'agence, sous condition de diplôme et/ou d'expérience professionnelle.

2. Carte de directeur d'agence immobilière : dite "carte rose / mauve". Elle est délivrée au directeur de l'agence (établissement secondaire) par la préfecture de police sur dépôt d'un dossier de déclaration préalable d'ouverture de succursale, sous condition là aussi de diplôme et/ou d'expérience professionnelle (conditions inférieures de moitié à celles de la "carte T").

3. Carte de négociateur en immobilier : attestation préfectorale (article 9 du décret de 72), anciennement appelée "carte grise" (elle est aujourd'hui blanche). Elle doit être obligatoirement demandée par le titulaire de la "carte T" (l'agent immobilier) pour chacun de ses collaborateurs négociateurs.

N'hésitez pas, lorsque vous désirez confier un mandat de vente à un agent immobilier, à lui demander préalablement de vous présenter sa carte professionnelle. Il doit obligatoirement l'avoir sur lui : c'est un gage de sérieux et une importante garantie pour vous.

Pour plus d'informations > Cliquez ici
Le régime des plus-values immobilières. Quelles exonérations ?...

Le régime des plus-values immobilières. Quelles exonérations ?...

14/05/2008

Depuis le 1er janvier 2004, le régime des plus-values immobilières des particuliers a été simplifié par la loi de finances de la même année. Auparavant, les modalités de détermination des plus-values étaient complexes et aboutissaient très souvent à une absence de taxation. Les plus-values immobilières étaient déterminées par le vendeur lui-même sur un imprimé spécifique joint à la déclaration annuelle des revenus. Depuis cette date, les plus-values immobilières ne sont plus intégrées au revenu imposable, mais perçues par le notaire lors de l'enregistrement de l'acte.

On détermine d’abord la plus-value brute, qui est égale à la différence entre le prix de cession et le prix d’acquisition, tels qu’ils ont été stipulés dans l’acte. Sachez que le prix de cession peut être majoré de certaines charges et indemnités (frais de mainlevée, commission à un intermédiaire…). Il en est de même pour le prix d’acquisition concernant les frais et dépenses liés à l’acquisition et aux travaux (construction, rénovation, réseaux et voirie imposés par la collectivité.
Deux abattements sont ensuite à prendre en compte : un abattement fixe de 1000 € et un abattement de 10 % par an au-delà de la cinquième année de détention. La nouvelle somme obtenue est alors taxée au taux proportionnel de 16 % auquel il faut ajouter les prélèvements sociaux additionnels fixés à 11% depuis janvier 2005.

Les plus-values sont exonérées dans les 5 cas suivants :
1. lors de la cession d'un bien détenu depuis plus de 15 ans (22 ans avant 2004). Étant donné qu'un abattement de 10% par an au delà de la cinquième année de détention est appliqué, cela génère une exonération totale au terme de la quinzième année.
2. lors de la cession d’un bien dont le montant n'excède pas 15 000 €.
3. lors de la cession de la résidence principale à condition que l'immeuble vendu soit la résidence principale au jour de la vente et qu’il ait été occupé depuis le jour de son acquisition ou de son achèvement par le vendeur en tant que résidence principale. Si ce n’est pas le cas, il doit avoir été occupé au moins cinq ans en qualité de résidence principale. Si ces conditions ne sont pas respectées, la vente est soumise au régime général des plus-values immobilières.
4. lors d’une expropriation demandée par déclaration d’utilité publique, sous condition de remploi dans les six mois de l'indemnité d'expropriation.
5. lors d’opérations de démembrement ou assimilées.

Pour plus d'informations > consultez-nous
Les

Les "frais de notaires" : c'est quoi, c'est combien ?...

02/05/2008

La somme versée par l'acquéreur au notaire lors d'une transaction immobilière (que l'on nomme communément et improprement "frais de notaire") comprend en réalité :
- Les taxes qui vont à l'Etat et aux collectivités locales (environ 8/10ème des frais) : ce sont les sommes que le notaire est tenu de percevoir et de reverser à l'Etat pour le compte de son client. Elles varient suivant la nature de l'acte et la nature du bien (immeuble, appartement, terrain, maison...). On parle ici de "droits de mutation", "frais d'hypothèque" ou frais d'enregistrement du "privilège de prêteur de deniers".
- Les débours (environ 1/10ème des frais) : ce sont les sommes acquittées par le notaire pour le compte de son client et servant à rémunérer les différents intervenants et/ou à payer le coût des différents documents, ainsi qu'à régler les frais exceptionnels engagés à la demande du client.
- La rémunération du notaire à proprement parler (environ 1/10ème des frais). Il s'agit là de la seule rémunération du notaire : ses honoraires.

L'ensemble de ces 3 volets de "frais" pèse aux alentours de 6% du prix total de l'acquisition immobilière effectivement payé par l'acquéreur. Ils viennent se rajouter au prix payé par l'acquéreur au vendeur.

"Aux alentours" car comme nous vous l'indiquions plus haut, le calcul exact dépend de plusieurs critères tels que la nature du bien (terrain, immeuble bâti, autre...), de la date d'achèvement des travaux de l'immeuble (la fameuse "DAT" : la date de naissance de votre immeuble), de la ville (les taxes et abattements locaux pouvant varier) ou encore du statut professionnel et/ou fiscal de l'acquéreur (particulier, marchand de bien, SCI...).

Bref, pour y voir plus clair dans tout ça et surtout pour obtenir un montant juste à l'Euros près de vos futurs "frais de notaires", nous vous recommandons l'excellent site de la Chambre des Notaires d'Ile de France à l'adresse suivante : www.paris.notaires.fr.

Pour calculer vos "frais de notaire" > Cliquez ici
Travaux et crédit d'impôt : les bons plans...

Travaux et crédit d'impôt : les bons plans...

02/05/2008

En cette période de déclaration fiscale, la source d'information qu'il vous faut, c'est l'ADEME : Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie. Cette organisation publique a (entre autres) pour vocation de vous renseigner sur l'ensemble des crédits d'impôts et autres réductions fiscales liées aux différents travaux d'amélioration de votre habitat et d'économie d'énergie.

Les subventions de l'État >Cliquez ici

Les crédits d'impôts >Cliquez ici

La liste exacte des matériels permettant de bénéficier d'un crédit d'impôt >Cliquez ici

Bonne déclaration à vous !
Les grands principes des lois de

Les grands principes des lois de "défiscalisation"

02/05/2008

Vous entendez partout parler de "défiscalisation" grâce à l'immobilier. Mais qu'en est-il ? Comment ça marche ? A qui est-ce réservé ? Voici les premières clefs pour bien comprendre.

Une acquisition en "loi de Robien" vous permet…
Jusqu’à 45 000 € d’économie d’impôts sur 15 ans, pour un achat de 160 300 €, soit 5762,50 € les 5 premières années et 1759 € les 10 années suivantes.
Pour un contribuable ayant une TMI (tranche marginale d'imposition) de 48,09 % :
- possibilité de garantie de loyers par contrat pendant 9 ans,
- loyers très attractifs, pas de plafond de ressources des locataires,
- possibilité de louer à ses ascendants et descendants,
- investissement à forte valeur patrimoniale...

Une acquisition en "loi Borloo" vous permet…
L'amortissement du bien sera de 65% du montant de l'investissement réparti sur 15 ans de la façon suivante:
- 6% du prix de son acquisition pendant les 7 premières années
- 4% du prix de son acquisition pendant 2 années suivantes
- 2,5% du prix de son acquisition pendant les 6 années suivantes
Les loyers sont plafonnés à 70% des plafonds Robien.

Une acquisition en "loi Girardin" vous permet…
Forte réduction d'impôts sur une courte durée. Impact fiscal immédiat.
Pour une opération pleinement efficace et totalement sécurisée du point de vue juridique, un montage particulier peut parfois être nécessaire. Consultez-nous.

La loi LMP : Loueur meublé professionnel
Revenus nets d'impôts pendant plus de 20 ans,
- récupération des 19,60 % de TVA,
- les plus-values dégagées en cas de revente sont exonérées d’impôt après 5 ans sous certaines conditions,
- garantie de loyers par bail de 9 ans ferme,
- cotisation au régime des retraites,
- avantages fiscaux pour les contribuables assujettis à l'I.S.F

La loi LMNP : Loueur meublé non professionnel
Bonne rentabilité et :
- exonération totale d’impôts sur les revenus générés pendant plus de 20 ans,
- récupération des 19,60 % de TVA,
- garantie de loyers par bail de 9 ans ferme,
- très faible effort d'épargne, accessible à "tous"

La loi Girardin Industriel :
L’État a mis en place ce type d’incitations fiscales afin de stimuler l'activité économique dans les DOM-TOM. Impact fiscal immédiat, sans constitution de patrimoine.
Avantage : très rapide à mettre en œuvre quand on a pas prévu de payer autant d'impôts et qu'on a oublié de s'organiser… Pour une opération pleinement efficace et totalement sécurisée du point de vue juridique, un montage particulier peut parfois être nécessaire. Consultez-nous.

Pour en savoir plus, consultez nos équipes spécialisées.
Investir dans l'immobilier locatif : le

Investir dans l'immobilier locatif : le "Borloo Populaire"

15/04/2008

Depuis plus de dix ans, les mécanismes fiscaux dans l’immobilier se succèdent à un rythme très rapide. Moins de 41 mois après sa mise en place, le mécanisme “Robien”, qui avait remplacé le mécanisme "Besson", a à son tour été détrôné par trois nouveaux systèmes défiscalisant, introduits par la loi du 13 juillet 2006.
-65% d’amortissement avec le "Borloo Populaire"

Des trois nouveaux mécanismes défiscalisant renouvelés fin 2006, c’est le dispositif le plus favorable. Il permet de déduire 65% du prix de l’acquisition d’un bien immobilier neuf, comme l’ancien dispositif "Robien". Mais il découpe la France en quatre zones géographiques de loyers (au lieu de trois précédemment) et impose des conditions de ressources au locataire.

Pour plus d'informations > Cliquez ici
Le cadastre enfin consultable sur internet !

Le cadastre enfin consultable sur internet !

14/04/2008

Depuis le 1er Février 2008, vous n’avez plus besoin de vous déplacer pour consulter la propriété des terrains, puisque désormais, près de 150 000 plans cadastraux sont accessibles en ligne sur le nouveau site suivant : http://www.cadastre.gouv.fr

Une belle révolution pour les particuliers et les professionnels, d’après la Direction Générale des Impôts. Cela leur permet de consulter les plans, d’effectuer des mesures en quelques minutes sans se déplacer en mairie ou dans le centre d’impôt foncier.

Les informations liées aux propriétaires des parcelles restent bien sûr confidentielles pour respecter les règles de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Il faudra donc continuer à se déplacer pour avoir accès à l’identité des propriétaires de parcelles..

Pour plus d'informations > Cliquez ici
Calculez l'ensoleillement de votre bien immobilier !

Calculez l'ensoleillement de votre bien immobilier !

12/04/2008

En trois clics, vous pouvez aujourd’hui calculer l’ensoleillement de votre bien pour un peu moins de 5€. Cocorico, c'est français et c'est ici : http://www.sun-time.org

En seulement trois clics, Sun-time fournit des informations précises et en temps réel sur le nombre annuel d’heures d’ensoleillement d’un lieu précis, que ce soit une façade, un balcon, un jardin, une fenêtre, une piscine ou encore un toit.
- Clic n°1 : vous cherchez votre maison sur la photo satellite
- Clic n°2 : vous alignez le repère sur votre façade
- Clic n°3 : parcours du soleil devant votre fenêtre, heures d’ensoleillement : le résultat est là !

Le service fonctionne grâce à la géo-position par satellite de votre bien et de calculs astronomiques. Vous pouvez également, pour plus de précision, affiner votre calcul en fonction des obstacles éventuels qui pourraient cacher le soleil, comme une colline ou un immeuble.

Amusant et parfois très utile avant d'envisager la pose de panneaux solaires.

Pour plus d'informations > Cliquez ici
En quoi consiste le

En quoi consiste le "DPE" : Diagnostic de Performance Énergétique ?

08/04/2008

Le diagnostic de performance énergétique permet à toute personne se portant acquéreur d'un logement d'être informée sur les caractéristiques thermiques (chauffage, production d'eau chaude) du bien qu'il souhaite acheter, sur ses consommations d'énergie et sur une estimation des coûts dues à ces consommations. Les logements sont désormais classés en fonction de leur consommation énergétique et de la quantité de gaz émis, sur une échelle de 1 à 7, grâce à des "étiquettes énergie et climat".
Le diagnostic émet également des recommandations destinées à améliorer la performance énergétique en incitant, selon les cas, à réaliser des travaux ou des remplacements d'équipements. Des informations seront alors formulées sur le coût des travaux ou des équipements, les économies de consommation et financières réalisables, ou encore le temps de retour des investissements. Pour être valable, le diagnostic devra être établi depuis moins de dix ans par un professionnel. Il n'aura cependant qu'une valeur informative. A la différence des diagnostics termites et plomb, l'acquéreur ou le locataire ne pourra l'utiliser à l'encontre du propriétaire. Le "DPE" rejoint ainsi la longue liste des diagnostics obligatoires avec parmi eux :
- La présence ou l'absence de matériaux contenant de l'amiante
- Le risque d'exposition au plomb
- La présence ou l'absence de termites et autres insectes xylophages
- L'état de l'installation de gaz si elle a plus de quinze ans
- L'état des risques naturels et technologiques
- La performance énergétique


Pour plus d'informations > Cliquez ici
Qui sommes-nous ? | Nos membres | Le blog d'infos | Alerte email | Partenaires | Accès membres | Contact | Mentions légales